Nouvelle Vague

PHONOPACA

Nous traversons une période où la crise du disque est devenue le souci majeur de la plupart des acteurs de l’industrie musicale. Entre la montée en puissance des grandes sociétés du disque et l’uniformisation de la création musicale, de nombreux protagonistes indépendants sont trop souvent mis à l’écart. Le groupement Phonopaca fait partie de ces acteurs incontournables de la région mettant tout en œuvre pour permettre d’offrir une valorisation de la richesse et de la créativité musicale régionale.

 

La naissance de Phonopaca

 

Créé à l’origine par une dizaine de structures de l’édition musicale et de la production phonographique, Phonopaca voit le jour en 1998 dans le but d’offrir un soutien à la création et au développement économique des artistes et acteurs de l’industrie musicale de la région. Soutenues par l’Arcam (devenue aujourd’hui l’Arcade), les différentes structures regroupées au sein de Phonopaca ont pour volonté d’obtenir une plus grande visibilité nationale et internationale, notamment (dans un premier temps) grâce au Midem à Cannes. Mais également en mettant en place de nombreuses formations, sur des aspects spécifiques de l’industrie musicale comme les contrats de disques, la production ou l’édition phonographique. Cette volonté de développement entraînera ainsi la venue d’une trentaine de structures adhérentes en 2007, pour finalement compter aujourd’hui 54 « membres » et ce, grâce à l’ouverture du groupement aux structures du spectacles vivant (production de concerts, booking, tournées, management). Phonopaca est aujourd’hui un acteur incontournable, voir essentiel au développement artistique, les différentes structures du groupement, enregistrant un volume de 50 à 60 albums enregistrés par an et représentant environ 500 groupes ou artistes (régionaux, nationaux ou internationaux).

 

Les actions de Phonopaca

 

L’idée directrice étant d’aider les structures et leurs artistes à se développer, Phonopaca met en place de nombreuses actions, agissant ainsi efficacement dans de nombreux domaines de l’industrie musicale. L’un de ses rôles majeurs étant l’aide à l’export pour un développement international des artistes ou labels. Travaillant ainsi à être présent sur une grande majorité des salons professionnels (Midem, Womex, Medimex, Eurosonic, Babel Med Music, etc.), facilitant ainsi des rencontres professionnelles et le développement de licences pour les différents labels du groupe. Phonopaca est également présent sur de nombreuses conférence professionnelles à l’image du MAMA à Paris. Un autre point essentiel du travail réalisé peut être symbolisé par la création d’une fédération de labels indépendants, en partenariat avec CD1D.com, qui aboutira en 2010 à l ‘ouverture d’une plateforme de vente en ligne, offrant ainsi une visibilité nationale et internationale aux différents labels, artistes ou productions. (Précisons que 85% des ventes sont intégralement reversées aux artistes et labels). Des plateforme régionales ont d’ailleurs vu le jour permettant ainsi une mise en lumière plus efficace des artistes régionaux (1d-paca.com, 1d-rhonealpes.com et 1d-aquitaine.com). Ajoutons à cela une distribution via le réseau CALIF, réseau de disquaires indépendants national, mettant ainsi en place une forte promotion de sorties d’albums ou du « Disquaires Day ». Sans oublier le « Phonopaca Label Tour », qui permet à de nombreux artistes de participer à de multiples festivals nationaux et européens, ou le « Prix Label Sud » récompensant l’album d’un artiste régional. Phonopaca travail également à la défense des labels indépendants en ayant une activité dans le domaine politique grâce à un regroupement de fédérations initié en 2010 avec la fédération FELIN.

 

Les projets à venir

 

Même si l’on peut dors et déjà affirmer que Phonopaca est extrêmement actif dans de nombreux domaines, il continue d’évoluer en mettant en place de multiples projets pour 2013 / 2014. Préparant ainsi la création d’un « Bureau de Production » dont le but sera d’apporter un soutien financier aux projets des adhérents (aide à l’obtention de financement via les sociétés civiles ou de subventions auprès des collectivités). Ajoutons également la création d’un « Service Conseil Juridique » ou encore un projet d’ouverture d’une plateforme de synchronisation, dans le but de faciliter la relation entre la musique, le cinéma, les jeux vidéo ou la publicité. Tous ces projets futurs montrent bien le souci d’évolution entreprit par Phonopaca pour développer sa force d’action dans de nombreux domaines.

 

Projet ambitieux mais nécessaire face aux grandes sociétés de disques, Phonopaca avec le soutien de la Région Paca, de la Drac, du CG13 et de la Ville de Marseille, défend une idée toute différente de la musique. Représentant un grand nombre d’acteurs de l’industrie musicale, ce groupement œuvre à défendre l’indépendance et la diversité musicale. Une action à la fois importante et nécessaire dans un milieu en crise.

 

Fabrice Reybaud

http://www.phonopaca.com

 

 

Laisser un commentaire