Nouvelle Vague

Temple of N.e.m.e.syS

Formation rock/métal, ce quatuor mélange les sonorités électroniques aux guitares les plus lourdes. Projections vidéos et ambiances scéniques complètent un show imparable ! Ayant partagé la scène avec des groupes tels que Treponem Pal ,Christian Death, Punish Yourself , Ultra Vomit, ou Tamtrum. Temple Of N.e.m.e.syS revient avec son nouvel album « Warm Up Before Apocalypse ». Rencontre avec son leader charismatique C.N.X.

 

C.N.X, tu es le dernier membre de la formation d’origine. Tu ne t’es pas senti trop seul à un moment ?

J’ai toujours eu l’habitude de tout composer et jouer seul, donc non j’aime la solitude, me retrouver, décider, et avancer. Ca me plaît et comme dit l’adage : « mieux vaut être seul …»

 

Temple of N.e.m.e.syS à la base c’est quoi, un délire de potes ?

Je n’ai jamais réussi à faire de la musique dans cet esprit-là, pour moi c’est sérieux et intense et c’est pour cela que j’ai cramé beaucoup de gens autour de moi. N.e.m.e.syS est le fruit de mon travail, de mes réflexions et de ma personnalité. Il n’y a jamais eu de place pour un délire de potes.

 

Changement de line-up depuis le tout début. Comment as-tu recruté les nouveaux membres du groupe ?

Après la fin du dernier line-up, je me suis rendu compte qu’il me fallait de vrai musiciens, des gens qui ne font que ça, tout comme moi. Parce que les besoins et impératifs de chacun vont dans le même sens du coup. Ils ne sont pas tous arrivés en même temps mais j’avais une vision claire de ce que je voulais. Et donc : Sir Donatien (ex- Sir Headache) nous à rejoint a la basse / chant, ainsi que Oilid du groupe A.N.A.E.L à la guitare / chant, puis le dernier arrivé est Vincent à la batterie, qui joue avec de nombreux groupes aux styles tous différents. Ce sont les meilleurs musiciens que j’ai eu avec moi et du coup tout est vraiment plus simple et efficace. Nous parlons déjà d’un nouvel album alors que celui là vient juste d’arriver dans les bacs !

 

Que t’a inspiré la fin du monde ?

Un album complet (rire). Après l’album « Temple Of N.e.m.e.syS » j’étais épuisé psychologiquement et physiquement, tout avait été très long, déroutant et du coup j’ai laissé passer plus de deux ans avant de vraiment avoir la force de recomposer. Du coup quand je suis tombé par hasard sur ces prédictions de fin du monde, je me suis dit : « C’est parfait ! Partons là-dessus ! » Quelques temps après Sir Donatien (basse) et moi, nous nous sommes enfermés au Temple Studio pendant 8 jours. Et nous avons écrits et composé 12 morceaux ! L’esprit fin du monde nous a vraiment inspiré et fait avancer. On voulait un truc intense et brut, je pense que nous y sommes arrivés.

 

Comment définis-tu le nouveau visuel de Temple of N.e.m.e.syS sur scène et graphiquement ?

Plus rock, plus brut, plus viscéral. Moins cérémonial que dans le passé, mais plus énergique encore ! Sur scène tout est beaucoup plus massif et violent au niveau du son. Du coup le look devait suivre. Nous avons toujours des vidéos projections, du fluo, mais dans un esprit plus fin du monde que genèse pour donner l’opposition thématique des deux albums que sont « Temple » et « Warm Up… », nos show sont toujours aussi soignés avec les lumières et pyrotechnies, mais l’ambiance est plus rentre dedans et rock.

 

Qu’est ce qui a présidé à ces changements ?

Comme je te disais c’est moi qui décide, car j’imagine le résultat à l’avance, j’avais des images qui venaient quand on composait les morceaux, alors je prenais des notes. Mais tout l’artwork et le design du disque a été fait par Merimim, qui est la graphiste du groupe depuis des années maintenant. C’est elle qui a la lourde de tache de retranscrire mes idées incompréhensibles et de rendre ça graphiquement cohérent et intéressant pour les gens qui vont avoir l’objet entre les mains.

 

Qui a eu l’idée de la pochette de « Warm Up Before Apocalypse » et quel est le lien avec l’univers musical du groupe ?

J’ai eu cette idée de pochette, suite à des discussions que nous avons eu au cours de la production du disque. Je voulais quelque chose de visuellement fort et que cela reste esthétique. Il s’agit aussi d’un clin d’œil à « L’Origine du Monde » de Gustave Courbet. J’avais envie pour l’artwork de mettre la femme au centre de l’attention, nous avons donc collaborés avec 8 photographes et 12 modèles en leur proposant une expérience artistique basée sur la non censure et le libre-échange. Certains n’y verrons que des filles à poil, mais comme souvent avec Temple of N.e.m.e.syS, plusieurs lectures sont possibles.

 

Quel est ta vision de notre société ?

La vision que j’ai est déformée comme celle de chacun de nous. Elle est orientée et définie par mes besoins, goûts et aspirations. Mais la voici quand même : un monde que je ne comprends pas, une société dans laquelle j’ai du mal à m’intégrer mais au final, est-ce de la faute du monde ou de la société ? Je ne pense pas.

 

Temple of N.e.m.e.syS a su conquérir SON public comment expliques-tu cette fidélité ?

Je pense que c’est le milieu underground qui veut ça. Des gens passionnés investis qui suivent, achètent les disques, les t-shirts. A qui la musique parle. Parce qu’ils l’écoutentet ne se contentent pas de l’entendre. Ils sentent que nous leur donnons tout, sans retenue, et que c’est pour eux que nous le faisons.

 

Comment définirais-tu le fan « type » de Temple of N.e.m.e.syS ?

Nous avons la chance de toucher des gens d’horizons très différents (métal, indus, black métal, goths, etc.), donc le fan type n’existe pas et j’en suis d’ailleurs très content !

 

Céline Dehédin & Jean-Pascal Roblin

www.temple-of-nemesys.com

 

Laisser un commentaire