Nouvelle Vague

SUEDE : The Blue Hour

(Warner Bros)

★★★★☆

#NVmagAlbum

Après 5 albums, le jet d’éponge, Tears, puis Brett Anderson en solo, qui croyait au retour de Suede ? Et pourtant “Blood Sport”s et surtout “Night Thoughts” avaient remis les pendules britpop à l’heure onze ans après. Ce groupe reconnaissable entre tous était là pour durer, lui. Le 8ème opus enfonce le clou, réplique du précédent sur la forme : 14 titres enchaînés, concept album, couleurs noir et bleu et claque frontale. On passe sans peine de hits avec riffs à des introspections plus douces, voire livides. Le chant est magistral, les mélodies se gravent instantanément, les ambiances s’insinuent. Fait nouveau : orchestre et chœurs sont de la partie et empiètent un peu sur basse batterie, effacés ici la moitié du temps. Par contre Osman et Codling (guitare et claviers) cosignent tout avec le boss, ce qui renforce la cohésion du groupe et du disque. L’apogée du groupe !

Jean-Jacques Massé

1 Commentaire

  1. Marie 1 décembre 2018 à 11 h 35 min

    Merci de parler de Suede et de leur(s) excellent(s) album(s). Osman est le bassiste. Oake le guitariste qui cosigne…

Laisser un commentaire