Nouvelle Vague
ZOOM-Sonora

#NVmagZoom

Sonora est de ces groupes qui portent fièrement l’étendard du rock Azuréen ! Sonora, c’est un quatuor d’amis : Loris à la batterie, Alexis à la basse, Fred au chant et à la guitare et bien sûr la voix de Steff en voix lead ! Une power pop, mélodieuse, dansante, entre funk et rock, des accords simples au service de mélodies efficaces, Sonora c’est tout ça ! Un groupe à découvrir absolument en live !

 

En quelle année s’est formé le groupe ?

Facebook nous a gentiment rappelé dernièrement, une photo d’il y a 8 ans. A l’époque nous avions un batteur qui s’appelait Keith, il y a eu pas mal de changement, mais maintenant le line up ne bouge plus.

 

Quand est-ce qu’est sorti votre dernier LP ?

C’était en juin 2018. C’est important de préciser qu’il y a deux chanteurs dans le groupe, Fred et Stéphane.

 

Comment définiriez-vous votre musique ?

C’est un groupe qui s’est formé autour des compositions de Fred, notre guitariste, et puis ça s’est transformé en une bande de copains. Nous aimons beaucoup jouer notre répertoire de compositions mais aussi des reprises, faire des concerts dans les restaurants ou sur des scènes. Nous aimons nous éclater sur scène et faire danser et chanter les gens ! Le public le fait même sur nos compos et cela nous rend très heureux. Quand il faut jouer 02h30, c’est à peu près impossible de présenter un set dans un bar avec juste des compos si on veut tourner régulièrement, donc les covers c’est un peu stratégique.

 

Sur le CD, il y a beaucoup d’arrangements, comment arrivez-vous à les restituer sur scène ?

Nous avons voulu effectivement garder cette richesse sur scène et y compris sur les reprises. En étant 4 sur scène, il nous faut enrichir notre musique, donc nous utilisons un clavier Rolland MIDI, pour la partie technique et nous préparons des enregistrements en amont que nous utilisons.

 

Votre style est assez léché et coloré, la connotation aux Beatles n’est pas si éloignée, qu’en pensez-vous ?

On dirait plutôt Prince pour le côté très carré et préparé sur scène. Au niveau mélodique, effectivement, les Beatles, pour le côté pop/song font partie de nos influences. Nous écrivions nos textes en Français il y a deux ans et puis Fred, s’est essayé aux textes anglais sur une chanson. Toute la période « Sonora » des textes en Français était basée sur des histoires d’amour, Fred avait même écrit une chanson sur sa fille. En anglais, nos textes parlent de choses plus légères, un peu folles et humoristiques. Il aura fallu la rencontre avec Phil qui est anglais, et qui travaille avec nous sur les paroles. Il aide aussi Steph sur la prononciation au chant. La rondeur des mots anglais est plus adaptée, aux mélodies que propose Fred. Nos influences musicales majeures sont difficiles à définir. Ça peut aller d’Iron Maiden, Queen, Prince, Genesis, en passant par l’Affaire Louis Trio…

 

Un petit mot sur le titre « Silver & Gold » qui est sorti, il y a peu, des studios ?

Stéphane, y joue un millionnaire qui raconte comme sa vie est compliquée. Son équipe est incompétente à souhait et ça ne fonctionne jamais comme il veut. C’est bien sûr à prendre sur le ton de l’humour. Il se retrouve par exemple, coincé à l’aéroport avec son jet privé et ne sait pas comment faire pour s’en sortir.

 

Pouvez-vous me parler de vos collaborations ?

Nous avons fait quelques clips amateurs, mais pour se professionnaliser, nous nous sommes tournés naturellement vers Stéphane Brunello. Il nous avait aidés à terminer le mixage d’une chanson en Français. C’est Stéphane de Sonora, qui l’a contacté, car nous voulions faire sa première partie. Très humblement Stéphane Brunello, nous a dit qu’il n’avait pas de première partie car il est juste un artiste simple. Mais il a finalement accepté, c’était il y a 3 ans à l’espace Altitude 500, à Grasse. Cela reste un merveilleux souvenir pour nous.

 

Le titre « Cloud 9 », signifie quoi ?

C’est l’histoire d’un gars qui n’est pas très bien tombé dans sa famille. C’est une histoire assez mélancolique mais qui finira bien, puisque c’est l’amour qui va le sauver.

 

Votre meilleur et votre pire souvenir sur scène ?

Un jour, Alex est tombé dans les pommes sur scène et s’est affalé sur la batterie. Un autre concert, Stéphane et Fred étaient au salon de l’étudiant à Paris, il y avait du matos de folie, Steph a débranché malencontreusement la basse avec le pied, en marchant sur le câble, bonjour le stress ! Et bien sûr, notre première partie de Steh Brunello qui reste inoubliable…

 

Céline Dehédin

www.facebook.com/SonoraTheBand

 

Laisser un commentaire