Nouvelle Vague

SEXION D’ASSAUT, le 12/05 à La Palestre – Le Cannet (06)

VU-ET-ENTENDU-Sexion-d'Assaut

Un show chic et choc. Chic parce que les huit rappeurs ne sont pas venus les mains vides : autres artistes du label sur scène (Dry, The Shin Sekai), fringues griffées du Wati B lancées au public à la fin du concert, cinq écrans géants… Et choc : parce que les rappeurs se prennent pour Jay-Z, photos géantes, attitude de stars, égo de taille. Et puis peu banal, Sexion d’Assaut est accompagné d’un groupe sur scène (!) (clavier, guitare, basse, batterie). Ils enchainent les titres telle la grosse machine à produire qu’est devenu le collectif en l’espace de 4 ans.

Fière de son succès, la Sexion entame le concert avec « Disque d’Or », remerciant le public pour les 100 000 ventes d’albums, le soutien, l’engouement. Car oui, la foule est certes jeune mais en liesse, on profite d’une bière sans alcool et du spectacle qu’offrent aussi bien les rappeurs que les fans, on hurle les paroles, on filme (car désormais, il semblerait que les concerts se vivent à travers les smartphones plus qu’en direct… Génération connectée), on a mis sa plus belle casquette (« à l’envers ») du Wati B tandis que les parents (l’air un tantinet hagard et dépassé) ressortent eux, leurs tee-shirt des Beatles.

Un show plutôt mégalo, où les rappeurs se transforment en rois de la promo, invitant à acheter les disques de tout le collectif tous les deux morceaux. On regrettera quand même que le dj ne nous ait gratifié de son talent que partiellement, préférant visiblement admirer les fans en dansant du haut de sa tour.

Des stars qui ont donné ce que les plus jeunes attendaient : des paillettes et des mélodies faciles mais qui curieusement marchent à chaque coup.

Le public est reparti visiblement comblé peut-être parce que le leader maitre Gims a offert deux titres de son album solo, ou parce que sur les vingt dernières minutes Sexion d’Assaut a enchainé « Ma direction », « Désolé » et « Waty By Night ». « C’est ça la night »…

Aurélie Mignone

 

Laisser un commentaire