Nouvelle Vague

OASIS : (What’s The Story) Morning Glory ?

ALBUMDELEGENDE-Oasis-(What's the story) Morning glory(Creation Records)

Sorti le 02/10/95

#NVmagAlbumDeLegende

« (What’s The Story) Morning Glory ? » ou l’album qui fait entrer le groupe dans la légende de la pop anglaise. Mené par les frères Noel et Liam Gallagher, Oasis sort son second album en octobre 1995. Il enregistre ce second projet en l’espace d’un mois. Mais durant les premiers jours d’exploitation de l’album, les critiques sont plus que mitigés. Il est volontairement plus pop que leur précédent opus « Definitely Maybe ». Mais les critiques trouvent alors que le groupe est devenu trop rétro, pas assez dans l’air du temps. Ce sur quoi, Noel riposte par cette phrase devenue culte : »Mieux vaut une bonne chanson classique qu’une bonne daube pseudo-classique. » Et justement, « (What’s The Story) Morning Glory » regorge de bonnes chansons. Le public saura faire abstraction des critiques et portera l’album vers la voie du succès. Mieux encore, le succès populaire de l’album fera changer d’avis de nombreux professionnels. De nombreuses critiques germeront et se feront alors élogieuses.

Il se vendra pas moins de 350 000 exemplaires lors de la première semaine d’exploitation seulement dans la ville de Londres. Au final, il sera distingué 14 fois album de platine avec 22 millions d’albums écoulés. C’est une véritable prouesse musicale dans l’histoire de la pop britannique. Désormais, «(What’s The Story) Morning Glory ?» figure dans les listes des meilleurs albums de tous les temps. Certains titres sont devenus planétaires et perdurent avec les décennies. Nous pouvons citer « Don’t Back In Anger », l’hommage à John Lennon, les sonorités aux allures psychédéliques de « Champagne Supernova » ou encore l’indémodable « Wonderwall », qui propulsera le groupe en Amérique, à la conquête du monde. Grâce à cet album, Oasis fera graviter la presse britannique et internationale autour de lui. Il se produira dans le monde entier afin de délivrer des concerts de légende, comme à Knebworth en août 1996 devant 250 000 personnes.

Michael Beaume

 

Laisser un commentaire