Nouvelle Vague

NUITS DU SUD, du 09 au 25/07 sur la Place du Grand Jardin – Vence (06)

joan_baez

Avec près de 5500 spectateurs par soir en moyenne, les Nuits du Sud ont largement atteint leurs objectifs initiaux. Le défi à relever n’était pourtant pas aisé. L’édition 2015 du festival était en effet placée sous le signe du changement avec une nouvelle formule de 9 dates contre 13 les années précédentes, des soirées plus intimistes organisées à la salle des Meules, et l’annonce de la tenue d’un événement culturel à part entière, prévu pour le printemps 2016. L’année de tous les dangers… ou presque. Mais force est de constater que la formule des Nuits du Sud fonctionne toujours aussi bien.

Les Nuits du Sud, c’est avant tout un cadre. Cette place du Grand Jardin bordée de platanes, chaque année prise d’assaut par un public intergénérationnel dans une ambiance conviviale à souhait. Observer un jeune bambin danser tout sourire sur le show survolté de Zebda aux côtés d’un sexagénaire non moins ravi, c’est beau. C’est toute la force du festival. Et puis il y a la programmation bien sûr, toujours entremêlée de groupes découvertes et de formations de renoms. En cherchant un peu la petite bête, s’il y a un semblant de reproche à apporter à cette nouvelle formule, ce serait peut-être celui-ci : un léger manque de découvertes face à une avalanche de grands noms. Mais entendons-nous bien, qui dit manque ne dit pas néant : l’univers pop/folk aux accents kabyles de Souad Massi ou le maloya des Réunionnais de Lindigo, entre autres, auront répondu de belle manière aux attentes d’un public en quête de trouvailles musicales. Quant aux grands noms, de Beth Hart à Joan Baez en passant par Jimmy Cliff et Tiken Jah Fakoly, Yuri Buenaventura, Maceo Parker, et j’en passe… bien mal luné serait celui qui affirmerait ne pas avoir été touché par ce festival de vibrations bigarrées. Une bien belle édition donc, avec son lot d’émotions et de moments partagés qui auront su combler de bonheur les festivaliers. En attendant l’été 2016, rendez-vous est d’ores et déjà donné pour le « Printemps des Nuits du Sud », cette fois-ci sous un chapiteau qui pourra accueillir jusqu’à 2500 personnes sur deux semaines. On a hâte !

 

Matthieu Bescond
www.nuitsdusud.com


Laisser un commentaire