Nouvelle Vague

NINA HAGEN, le 30 /10 à l’Usine – Istres (13)

507_8346 mini

Aller assister à un concert à l’Usine à Istres est toujours un grand plaisir, tant je trouve cette salle attachante, surtout que, pour une fois, je ne me suis pas perdu. Nina Hagen, l’icône Punk de la fin des années 70, est à l’affiche. La chanteuse arrive sur scène quelques minutes en avance, seule, elle salue le public et nous dit qu’elle est trop excitée pour attendre et qu’elle veut commencer. Arrivée des musiciens (pas de batteur) et le show commence par un message d’amour et de paix lu en français par le guitariste. Mais la magie s’est arrêtée là, Nina Hagen va partir dans un registre rock, folk, reggae, et même burlesque. « Jerusalem », « Rivers Of Babylon », « We Want Peace », « African Reggae »… ne séduiront pas le public qui s’échappera peu à peu. Par contre, le livre « Thou, Dear God », recueil de prières de Martin Luther King, ne la quittera pas, le mouvement Punk doit être vraiment mort.

Je suis parti avant la fin, une idole s’est éteinte dans mes yeux. Peut-être que je suis dur dans ma chronique, mais j’ai aimé Nina Hagen, j’ai vieilli et une page était peut-être tournée. Merci aux organisateurs de l’avoir programmée et je garderai en mémoire la force de son regard.

Jean-Luc Thibault

Laisser un commentaire