Nouvelle Vague

NICE JAZZ FESTIVAL, le 12/07/2014 à Nice (06)

VU ET ETNEDU-Nice Jazz Festival-ed-motta-divulgacao2

Samedi 12 juillet, ultime soirée du Nice Jazz Festival session 2014. Un public clairsemé, sans doute conséquence d’une météo bien capricieuse, mais enthousiaste dès que Galactic déboule sur la scène Masséna. Le groupe, venu de Louisiane, délivre un joyeux mélange funk-soul à base de standards du genre. Pendant ce temps-là, côté Théâtre de Verdure, The Low Budget Men, régional de l’étape propose un rock classique, teinté de sonorité brits 60’s (Kinks…). Le groupe laisse ensuite sa place au Joshua Redman Quartet. Le saxophoniste californien va nous emporter dans son univers pendant près de deux heures pour un set sensible et d’une grande élégance, s’achevant par un émouvant hommage à Charlie Haden (contrebassiste légendaire qui vient de disparaître et que Redman a bien connu) en forme de « Body and Soul » en apesanteur. Classe !

Côté Masséna, Mos Def qui remplaçait au pied levé De La Soul contraint d’annuler leur show niçois, faisait le job : bon flow, beats qui cognent. Efficace !

La vraie claque de la soirée ce fut très certainement la prestation du brésilien Ed Motta. Au moment même où son équipe nationale se faisait une nouvelle fois battre dans cette coupe du monde qui décidément ne leur a pas réussi, Motta balança un show d’un groove au moins aussi impressionnant que son tour de taille ! Le concert, accès autour de son dernier (et superbe) album « A.O.R » connut une apothéose avec un formidable numéro de scat. Grandiose !

Enfin, last but not least, le duo frenchie Cassius s’empara de la scène Masséna pour un DJ set fort bien maîtrisé. Les pieds des derniers festivaliers leur étant très reconnaissants !

Ainsi se clôt cette édition 2014, see you next year !

Fred Bini

Laisser un commentaire