Nouvelle Vague

NICE JAZZ FESTIVAL 2018 : JOUR 3

Massive Attack

#NVmagLiveReport

Le 19/07/18 au Théâtre de Verdure et Place Masséna –Nice (06)

Le premier groupe à se produire sur la scène Masséna est Young Fathers. Les trois rappeurs, accompagné d’un 4ème compère aux percussions, font des va-et-vient entre micros et divers instruments. L’énergie des chansons se propage dans la foule et le groupe fait des pas de danse sur scène, emporté par les rythmiques afro teintée d’électro. Parfois, des morceaux sont un peu plus lents et le chant des musiciens se fait plus doux. La foule est sous le charme ! Puis vient le tour de Gary Clark Jr. avec son rock and roll et sa voix soul. Les solos de guitare du chanteur ainsi que du deuxième guitariste (même avec une corde cassée) nous transportent dans l’espace et le temps, durant le grand âge du blues aux Etats Unis. Malgré un petit retard qui fait trépigner le public d’impatience, Massive Attack arrive sur scène et va produire un show de musique et de lumière pendant près d’1h30. Les morceaux ambiants sont accompagnés d’inscriptions (en français s’il vous plait), de drapeaux qui défilent, et d’images sur le grand écran lumineux en arrière plan. Le groupe Young Fathers est invité à revenir sur scène lors d’une chanson. Juste avant le rappel, le concert est dédié aux victimes des attentats de Nice et les noms défilent. Ils se disent ravis d’avoir été invités de nouveau au festival (leur concert avait été annulé après les évènements de 2016).Le groupe très engagé nous rappelle joliment que nous sommes tous dans le même bateau, tous humains, avec une belle image lorsqu’il joue leur tube « Angel ». Plus qu’un show, une véritable expérience de réflexion et de partage !

Sarah Foudrier

Côté Théâtre de Verdure, le premier concert commence avec dix minutes d’avance. Tant mieux, la soirée sera plus longue. Baptiste Trotignon et Yosvany Terry nous présente leur projet, leur groupe leur récent album « Ancestral Memories« . Une rencontre du jazz et des musiques des îles caribéennes. Les mélopées de la Nouvelle Orléans, les rythmes des Caraïbes, les harmonies propres aux jazzmen. Pendant plus d’une heure, les quatre musiciens nous entraînent dans un voyage au soleil (il y en a ici aussi d’ailleurs) au travers de leurs compositions originales. Notons, la belle prestation de Samuel F’hima qui remplace au pied levé le contrebassiste empêché. C’est la belge Mélanie de Biasio et ses trois compères qui prennent place sur la scène. Un jazz, pop, intimiste. Flûte traversière, voix susurrée. Elle a un peu de mal à faire sa place après les rythmes précedents dans l’ambiance d’un théâtre de verdure un peu dissipé. Dommage car son nouveau répertoire est très beau, peut-être conviendrait-il mieux à une salle plus cosy. Nous avons donc le temps d’aller écouter Gary Clark Jr à la scène Masséna. On est dans le bain dès le premier titre avec sa fameuse reprise du Come Toghether des Beatles. Son blues est rock, vitaminée, brûlant. Les deux guitaristes s’en donne à cœur joie. Retour vers le jazz-side du festival pour un set double. Le quintet de Florian Pellissier commence tout d’abord avec la musique des deux derniers albums « Bijou, Voyou, Caillou » et « Cap de Bonne Espérance ». Un jazz moderne, alerte qui puise une partie de son inspiration dans les rythmes de l’Afrique noire. Pellissier est un grand voyageur, toujours à l’écoute de nouvelles sources pour ses compositions. Pianiste mélodieux, il est fort bien servi par la trompette de Yoann Loustalot (particulièrement disert), le saxophone de Sammy Thiebault et la frappe précise et raffinée de Yoni Zelnik. Ils sont rejoints pour finir la soirée par le groupe Conete et le vétéran brésilien de la samba soul Di Melo. Le concert vire au jazz funk cuivré. Les avis sont partagés dans le public, certains sont enchantés dansent, virevoltent mais beaucoup trouvent le mélange Pellissier/Conete peu à leur gout, peu à leur jazz. Mais la musique est reine.

Jacques Lerognon

Crédit Photos Sarah Foudrier – Jacques Lerognon

Ancestral Memories
trotignon terry

Baptiste Trotignon
baptiste

Yosvany Terry
terry

Samuel F’hima
fhima

Mélanie de Biasio
debiaiso
debiaiso

Gary Clark Jr
king zapata

gary band

gary clark

Florian Pellissier
florian pellissier

Florian, Sammy, Yoann
florian sammy yoann

Massive Attack (de loin)

massive1

massive but

massive

Gary Clark jr. 2

Gary Clark jr.

Massive Attack 2

Massive Attack 3

Massive Attack 4

Laisser un commentaire