Nouvelle Vague

NICE JAZZ FESTIVAL 2014, le 08/07 à Nice (06)

614_4788 mini

Incontestablement ce fut la soirée de Cécile McLorin Salvant, 20h50, la nuit n’était pas tombée, le trio prenait place sur scène rapidement suivi par la chanteuse aux fameuses lunettes blanches. Un répertoire éclectique allant de Judy Garland (« Trolley Song » repris avec une délicieuse voix enfantine) à Damia et Barbara (« Le mal de vivre » poignant avec une magnifique partie de piano) sans oublier Burt Bacharach ou Blanche Calloway (la soeur de Cab, première femme noire chef d’orchestre). Une voix magnifique qui sait swinguer aussi bien qu’émouvoir. Même si elle chante « Nobody listen to me » nous, on l’écoutait avec délectation. N’oublions pas ses trois musiciens étasuniens de grande classe qui faisaient bien plus que l’accompagner. Nul doute que l’on reverra sur la scène du Théâtre de Verdure Aaron Diehl avec son propre groupe d’ici peu de temps !

Le parrain niçois (du festival) Richard Gallianno prenait sa suite avec un NJO au grand complet pour un hommage à Nougaro qui a enchanté le public malgré une légère fraîcheur bien peu estivale qui tombait sur les épaules.

Jacques Lerognon

Laisser un commentaire