Nouvelle Vague
Ma playlist-MEDI

MEDI

 

Musicien, producteur.

www.facebook.com/medithemusic

 

Ta personnalité et ton action ?

 

Ma personnalité c’est d’être dans l’action j’ai l’impression. Je suis un boulimique du travail, depuis petit je m’intéresse à beaucoup de choses. Ça se ressent dans la musique. J’aime le côté artiste mais plus j’avance, plus le côté producteur, réalisateur, arrangeur m’intéresse. En ce moment je travaille avec David Zincke, le 1er artiste que j’ai signé dans le label que j’ai monté l’année dernière: Dime On Records

Ta playlist ?

  • Musique : Blake Mills – «Heigh Ho». C’est un mec qui était guitariste à la base et qui a joué avec beaucoup de monde. Il a récemment sorti un album de songwriter de malade.- Livre : Je ne suis pas un gros lecteur, je ne l’ai jamais été. C’était presque une honte à un moment mais je crois que j’ai d’autres moyens de m’évader. Je lis Bret Easton Ellis de temps en temps.- Evénement : Le tournage du clip de David Zincke à Los Angeles cet été. C’était la 1ère fois que je me retrouvais derrière la caméra. J’ai eu les poils qui se sont hérissés sur les bras, j’étais heureux comme si j’avais été en train de chanter cette chanson.
  • Cinéma : «WhiPlash», un film sur la relation entre un jeune batteur et son prof bourreau dans une école de musique à N.Y. C’est une grande leçon de vie avant d’être une leçon de musique.
  • Livre : Je ne suis pas un gros lecteur, je ne l’ai jamais été. C’était presque une honte à un moment mais je crois que j’ai d’autres moyens de m’évader. Je lis Bret Easton Ellis de temps en temps.
  • Concert : «The Dabtone super soul revue» au festival de Jazz à Nice. Il y avait toute la bande de ce label Soul de Brooklyn. C’était dément, 2h30 de folie.
  • Evénement : Le tournage du clip de David Zincke à Los Angeles cet été. C’était la 1ère fois que je me retrouvais derrière la caméra. J’ai eu les poils qui se sont hérissés sur les bras, j’étais heureux comme si j’avais été en train de chanter cette chanson.
  • Espoir : Que mes projets continuent parce qu’ils ne touchent pas que moi. Ca touche mes proches, le public. C’est un projet commun à tous, il peut paraitre égoïste mais je préfère rester simple, je ne vais pas te parler de la paix dans le monde, je n’ai aucun contrôle là dessus (rires).

 

Ta plus grande émotion musicale ? : A chaque fois que je réécoute l’enregistrement du concert sur lequel je suis né: Keith Jareht «Concert à Cologne». Même si évidemment je n’ai aucun souvenir,  à chaque fois que je l’écoute ça me fait tout bizarre, c’est hyper émouvant. Mais parents me l’ont offert quand j’avais 13 ans, en me disant «Tiens au fait, t’es né sur ce morceau».

Laisser un commentaire