Nouvelle Vague

MA PLAYLIST NV#201

MA-PLAYLIST-Stephane-Biancarelli-(c)-Clementine-Crochet2

STEPHANE BIANCARELLI

Directeur des Musicales de Bastia

Président du Rézo (Réseau régional de soutien aux musiques actuelles en Corse)

Coordinateur de l’Antenne Corse du Printemps de Bourges

 

Présentation :

Passionné de musique, comme beaucoup d’adolescents, je ne pensais pas devenir organisateur de concert, mais j’étais toujours attiré par ce qui se passait du côté des coulisses. C’est par hasard que j’ai intégré l’équipe d’organisation des Musicales de Bastia et cela fait maintenant 15 ans que ça dure ! L’aspect artistique du métier m’intéresse, mais la musique est aussi pour moi un formidable outil qui peut servir à des fins sociales et éducatives. Je m’efforce de l’utiliser dans ce sens.

 

Ma playlist :
  • Musique

Acoustic Ladyland, le côté punk du jazz. Tout y est. Le Jakez Orkeztra, « Le plus corse des groupes de chanson française», un groupe sensible, qui monte, qui monte. Joan Wasser, sa voix me hante parfois pendant des semaines, en alternance avec celle de Christine and the Queen.

 

  • Cinéma

Rien de récent. « Into the Wild » (de Sean Penn) a été une claque pour moi. Juste pour nous rappeler que le choix d’être libre n’est pas si simple à assumer. A bientôt sur la route.

 

  • Livre

Le dernier livre que j’ai lu : « Marguerite et les grenouilles » de Marie Ferranti. Elle y révèle, entre autre chose, la douceur et la poésie qui nous entoure. C’est aussi ce qui se dégage de la personnalité de l’auteur.

 

  • Concert

« Le soleil brille pour tout le monde ? », concert exceptionnel de Nevchehirlian aux dernières Musicales de Bastia.

 

Evénement :

Fukushima : calcul ou démence de l’esprit humain ? On n’a pas fini d’en baver avec des coups tordus comme ça.

 

Espoir pour le futur :

On stoppe tout et on discute ! Essayons pour une fois.

 

Ma plus grande émotion musicale :

La première fois que j’ai réussi à faire sonner un accord de Do sur une guitare : Wahouuu !!! J’en avais des frissons, presque autant que la première fois que j’ai entendu Jimi Hendrix !

 

 

Laisser un commentaire