Nouvelle Vague

LUCKY PETERSON Tribute to Jimmy Smith

(Jazz Village/PIAS)

★★★★☆

#NVmagAlbum

Même s’il est un grand guitariste, Lucky Peterson est aussi un organiste hors pair. C’est par là qu’il a commencé à l’âge de cinq ans, dit-on. Alors qu’il veuille rendre hommage à son maitre Jimmy Smith n’étonnera pas l’amateur de blues et d’orgue Hammond. Et de fait sur ce nouveau CD en trio, il abandonne la guitare, qu’il confie au jeune virtuose Kelyn Crapp et à sa Stratocaster. Neuf titres dont quatre avec des invités de prestige les français Nicolas Folmer à la trompette, Philippe Petrucciani à la guitare et l’immense Archie Shepp (qui n’est jamais aussi bon que quand il fait le blues) au sax et parties vocales. Dès “Night Train”, qui ouvre le disque, on sait à quoi s’attendre pour la suite, un album gorgé de rythm and blues, de gospel qui swingue comme dans les années 60.

Jacques Lerognon

Laisser un commentaire