Nouvelle Vague

#NVmagLiveReport

Le 18/06/2017 à l’Embobineuse – Marseille (13).

A tous les noctambules du lundi soir, L’Embobineuse a signé sa dernière soirée ! Mais elle reviendra pour de nouvelles frasques nocturnes après les chaleurs estivales ! Au nom des premières températures qui dessinent des rigoles le long de nos tempes et d’une volonté, éreintée par les rayons d’un soleil trop vite oubliés, de mettre un terme à toute possibilité d’un mardi matin de première fraicheur, nous sommes allés voir Distorted Pony en répondant présent à la pelle. Le temps est suspendu dans le jardin du théâtre de Fortune, pendant que les californiens se font désirer comme le père Noël un 24 au soir, bonne pioche ! Nous avons la chance de pouvoir faire des emplettes dans un marché de Noël venu spécialement du mois de décembre pour l’occasion, avec ses producteurs locaux, ses bières de qualité, ses cadeaux par millier le tout sous le regard mutin de ses lutins des nuits tous réunis pour fêter ce dernier cri. Quelques espaces temps d’hiver en été plus tard, les marseillais Conger ! Conger ! ouvrent la scène suivis des italiens Cani Sciorrì pour s’enfoncer un peu plus dans cette soirée placée sous l’étendard noise avec les Distorted Pony. 20 ans après Instant Winner , les rythmes sont toujours cadencés, denses ,tumultueux . Le tout empreint d’une mélancolie qui titille les tripes en nous enlevant tout temps de répit. Afin d’appréhender l’ensemble des effets libératoires de la pelle, on vous conseille vivement pour la prochaine d’en rouler une à votre voisin tout en perles de bière de gauche, la langue dans le sens de la cadence des percussions métalliques, sans oublier à la sortie de tamponner (encore une fois) votre carte d’embrigadement pour l’année prochaine, seule condition pour adhérer : avoir une folie douce comme une boite à rythme.

 

Laisser un commentaire