Nouvelle Vague

KY MANI MARLEY

ZOOM-Ky Mani Marley-WEB

#NVmagZoom

Ky Mani Marley, dont on dit que le prénom signifie « le voyageur aventureux », fils du légendaire Bob Marley, et connu pour son style et son talent multiple. On le perçoit comme quelqu’un de sensible et de créatif, la Gazette des Nuits du Sud nous dit qu’il « représente le point de départ d’une révolution culturelle, politique et sociale ». C’est vrai qu’il a quelque chose de spécial, qui semble le pousser à créer, à saisir ce qui est dans l’air du temps, on lui trouve une originalité. Déjà venu sur la côte d’azur il y a trois ans à, la Pinède de Juan-les-Pins, on l’a donc retrouvé cette année aux Nuits du Sud à Vence pour l’ouverture du festival, et un concert est aussi prévu au Mas des Escaravatiers le 26 juillet. En cherchant des informations on découvre qu’il fait partie du groupe The Marley Bross, soit la réunion de frères Marley et qu’il a participé au film « Shottas » en 2002 avec Spragga Benz et Wyclef Jean. On entend beaucoup parler de lui parmi les nouveaux créateurs et on a donc décidé, à l’occasion d’une petite interview, de lui poser des questions variées pour en savoir un peu plus sur sa personnalité mais aussi sur ses inspirations, et son prochain album prévu en février 2018.

 

Tu es déjà venu plusieurs fois dans le sud de la France, qu’est ce qui a changé depuis de ton côté ?

Oui je suis déjà venu quelques fois, et j’apprécie de revenir dans le sud. J’adore voyager dans toutes les parties sud du monde. Après la vie change tout le temps, je veux dire…vivre c’est chaque jour continue, grandir, donc ça change tout le temps. Et chaque jour est important pour moi, chaque jour est fait pour être encore meilleur que le jour d’avant, que ce soit physiquement, spirituellement, et d’être socialement conscient de ce qui se passe dans la vie et dans le monde.

Comment composes-tu ? Est-ce que tu reçois des ridims ? Tu composes à la guitare aussi ?

Je joue un peu de la guitare surtout pour créer ou quand je compose seul, mais on me propose pas mal aussi, j’accepte absolument les riddims que l’on m’envoie et je suis ouvert à aux nouvelles productions. Ce que je veux c’est jouer de la musique peu importe le style, même si le reggae fait partie de ma vie. Je ne veux pas être enfermé comme dans une sorte de boite. Que ce soit du rock, du hip hop, du rnb, du blues, du jazz, de la country. Pour moi ce qui est important c’est d’être dans une sorte de fusion et d’être créatif, mes inspirations viennent de plusieurs influences.

Est-ce que tu as ton propre band ?

Oui c’est toujours le même, une famille soudée. C’est mieux de jouer avec les mêmes personnes pour

garder une unité.

Est-ce que tu prévois de faire un album avec Anthony B. et aussi Wyclef Jean.?

Oui je le connais bien, après avoir travaillé avec Gentleman, ce sera surement avec Anthony B. On va

travailler ensemble sur un prochain album.

On voudrait faire une interview à l’envers et te demander de nous poser une question à nous !

Est-ce que vous avez écouté mon dernier album « The conversation » ? (Nous : oui !! avec Gentleman). Ok vous l’avez écouté, (Rires) Je te demande ça parce que tu demandé pour Anthony B. En fait Genteman c’est un frère avec qui je n’ai ni le même père ni la même mère et pourtant on est liés comme une famille. On a beaucoup travaillé sur cet album et j’en garde de bons souvenirs.

 

Laetitia Bastari et Boris Caillat

Le 26/07/17 au Mas des Escaravatiers – Puget sur Argens (83).

www.ky-manimarley.com

Laisser un commentaire