Nouvelle Vague

KIKO LOUREIRO

guitar bass

#NVmagLiveReport

Le 11/02/19 à l’Espace Magnan – Nice (06).

Tout ce que Nice et les environs comptent d’amateurs de guitares métal étaient là, dans cette salle Jean Vigo de l’Espace Magnan. Certains venaient même de Milan pour voir et entendre le guitariste d’Angra et de Megadeth, le brésilien Kiko Loureiro et ses deux acolytes, la paire rythmique de ce même Angra, Bruno Valverde et Felipe Andreoli. Un petit ¼ d’heure de retard pour bien faire monter la tension. Les trois musiciens s’installent, on tend son Ibanez verte à Kiko Loureiro, c’est parti pour 1h30 de musique, de métal, de hard rock. Un gros son, fort mais très bon, pas de saturation dans les enceintes par contre dans les guitares elle est à fond! Pas de temps mort, le ton monte très vite, Kiko enchaîne les doigtés acrobatiques, les chorus démoniaques à toute vitesse. Felipe Andreoli parcourt lui aussi tout le manche de sa basse à six cordes. Bruno Valverde, mèche brune devant les yeux, martèle sa grosse caisse, ses toms. Quelques courtes interventions au micro de Kiko qui nous explique qu’il joue du métal (sic) mais qu’il est brésilien et qu’il aime bien mettre dans sa musique des mélodies de son pays. Plus tard, il ira jusqu’à jouer un thème de samba dédié à Rio, sa ville, rendant le son de sa guitare presque acoustique! Comme dans toute les bonnes soirées, vient l’heure de la ballade, celle-ci, il l’a écrite pour sa femme enceinte, ballade certes mais c’est loin d’être une berceuse! Côté jardin de la scène on voit bien depuis le début du concert un ampli Orange solitaire, l’explication vient enfin quand Kiko Loureiro invite sur scène Thomas Cesario, l’organisateur du concert, à venir le rejoindre sur scène. Très beau moment d’amitié, de musique et de solos partagés. EN rappel, on l’espérait tous vaguement, le groupe nous joue une reprise d’Angra, extrait de l’Album du groupe Holy Land, plus de vingt ans déjà. Nothing To Say bien sûr. Rien à dire! Le gros riff du début, puis Kiko prend le solo, puis joue à trois doigts sur sa gratte, la partie vocale d’André Matos. En un mot: Magique. Silence.
Dix minutes plus tard, Loureiro rejoint ses fans dans l’entrée pour une séance de dédicaces et de selfies, grand sourie aux lèvres, sympa comme un pote avec qui tu joues dans le garage de tes parents.
What a night!

Jacques Lerognon

KIko, Bruno et Felipe
trio

Bruno Valverde
bruno valverde

KIko & Bruno
duo

Felipe et sa basse 6 cordes
felipe

Kiko Loureiro
kiko bw

kiko et bruno

métal attitude
rocknroll attitude

Thomas Cesario invité spécial
felipe et Thomas

Laisser un commentaire