Nouvelle Vague

JUANES

ZOOM-Juanes-WEB

#NVmagZoom

Juanes, ou Juan Esteban Aristizábal Vásquez de son vrai nom, est un guitariste et auteur-compositeur-interprète colombien. Entre 1987 et 1999, Juanes était membre du collectif de heavy metal Ekhymosis, c’est à la dissolution du groupe que Juanes se lance dans une carrière solo. En 2000, il sort son premier album “Fijate bien”, et remporte pas moins de trois Latin Grammy Awards. des rythmiques colombiennes combinées au rock et à la pop, une parfait mélange dont seul Juanes connaît la recette.

 

Tu parles un peu français ?

Un tout petit peu, quelques phrases comme « je suis parti », c’est celle que je connais le mieux.

 

Nous nous sommes rencontrés il y a 5 ans au Sporting à Monaco…

Oui, oui. Bien-sûr, je m’en souviens. Cela fait quelques années que nous étions au festival.

 

Ce nouvel album est l’album de l’été…

Oui. Je suis très content de cet album. Je suis très content de la musique et nous avons eu la possibilité de faire un clip vidéo ce qui le rend encore plus spécial.

 

Quand tu étais enfant, ton rêve était de devenir astronaute ?

Oui, Oui. Je pense qu’une partie de mes rêves était d’être astronaute et je suis réellement content d’avoir pu faire ce film, parce que de nombreux thèmes qui y sont présents résonnent en moi, les sciences, les planètes, l’espace, la vie extraterrestre, mais aussi la partie indigène ancestrale et ancrée à la terre.

 

Pourquoi ce concept d’album et film ?

Nous étions en train de chercher…tout fut inspiré par la musique, une fois que nous avions fini avec la musique, on était très content et nous voulions casser le moule, faire quelque chose de différent, présenter le disque d’une autre manière aux gens et c’est pour cela que nous avons fait ce mini film.

 

D’ailleurs, le producteur du clip vidéo est Cacho Lopez …

Pour moi, Cacho Lopez est incroyable. C’est un grand producteur, il est de Porto Rico et nous avions travaillé ensemble avant pour un court-métrage de 20 minutes, et de là, nous l’avons contacté pour faire cet album, nous voulions travailler avec lui, et il est vrai qu’il a fait un travail incroyable.

 

Des sonorités électroniques…

Oui. Il y a des éléments que j’ai toujours aimé mélanger dans ma musique. Mais dans cet album, on a mixé la partie électronique avec la partie organique. Le batteur joue mais avec le « loops » programmé, la guitare électrique avec la guitare acoustique, la basse est jouée avec la basse programmée et la contrebasse. Et j’aime le résultat de ce mélange d’éléments, le mélange des deux mondes et dans cet album il y en a beaucoup.

 

La camisa negra…

Oui, bien-sûr. C’est une chanson qui m’a donné de nombreuses opportunités comme de voyager dans le monde et de me faire connaître.

 

Qu’est-ce que tu aimes dans ce métier ?

Qu’est-ce que j’aime dans ce métier ? Connaître les gens. J’aime beaucoup voyager, j’aime beaucoup découvrir des cultures différentes. Mais je crois que ce que j’aime le plus est voyager car cela me donne une perspective du monde et de qui je suis. Lorsque je connais beaucoup de gens, je connais d’autres pays, d’autres langues, d’autres lieux, alors, je comprends mieux où je me situe dans cet univers et j’aime ça.

 

L’anglais

C’est la première fois exactement. Je suis très content car réellement je me suis senti très heureux avec la chanson. Lorsque nous étions dans le studio, je suis tombé amoureux de cette chanson. Et j’ai senti que c’était une chanson que je pouvais chanter en anglais. Je pouvais fermer les yeux et sentir la chanson car la langue, c’est-à-dire les mots et les phrases sont simples, ce n’est pas compliqué et c’est pour cela que j’ai décidé pour la première fois dans cet album de faire la chanson en anglais.

 

Cannes ou la French Riviera

D’abord, j’ai été à Cannes, puis à Nice aussi. J’adore le style, votre manière de vivre, et je me dis souvent, les français savent comment vivre. Ils ont un bon style de vie, la nourriture est délicieuse, les paysages sont beaux, les femmes sont divines, j’aime le style, c’est génial.

 

Tes enfants ?

Mes enfants sont heureux, ils aiment beaucoup la musique aussi, ils jouent du piano, ils chantent et ils adorent ce que je fais, ils respectent et apprécient mon travail. Je ne suis pas sûr qu’ils veuillent faire la même chose que moi mais il semblerait qu’ils se dirigent vers cette voie artistique.

 

Jingle n°1 des ventes d’album

C’est une bonne nouvelle. Je suis très content parce que l’album est n°1 des ventes cette semaine aux Etats Unis. C’est très spécial car les fans ont répondu très bien à l’appel et je me sens heureux et très reconnaissant.

Traduction faite par Jacinta Hernandez, à Nice le 22/06/17, retranscription par Nicolas Abed.

www.juanes.net

Laisser un commentaire