Nouvelle Vague

JOHNNY HALLYDAY : Hamlet

Philips Phonografic Industries

Sorti le 07/11/1976

#NvmagAlbumDeLegende

55 ans de carrière, 50 albums studio, 27 albums live… Voilà des chiffres qui donnent le vertige et qui montrent l’héritage énorme laissé par Johnny Hallyday. Chanteur, compositeur, acteur, Johnny incarnait le rock n’roll à la française, l’image de la musique française à l’international et nous a laissé des mélodies cultes : « Je Te Promets », « Que Je T’Aime », « Ma Gueule », « Quelque Chose De Tenessee »…. j’en passe et des meilleures. Sa mort a plongé la France dans une sorte de désarroi ; pour reprendre les paroles d’une célèbre chanson de Gilbert Bécaud, que Johnny Hallyday avait repris, « et maintenant, qu’allons-nous faire ? ».

« Hamlet », son 22ème opus, est sorti, en quelque sorte, dans l’indifférence générale. Il faut dire qu’en 1976, année de sortie de l’album, le chanteur connaissait ses heures de gloire avec le « Requiem pour un fou » et « Gabrielle »… Pour autant, nous sommes surpris de découvrir un double-album opéra-rock précurseur (« Starmania » est sorti en 1979). Le genre rock progressif adopté par Johnny est déconcertant et la thématique de Hamlet montre assez justement l’intérêt du chanteur pour les classiques de la littérature. Musicalement, il est étonnant d’entendre une voix toujours maîtrisée, tantôt très calme, tantôt plus en puissance. La composition instrumentale est cohérente et très riche, le musicien ayant fait appel à pas moins de 150 musiciens, dont des choeurs : une production dantesque, à l’image du chanteur. Oh Johnny, si tu savais comme tu vas nous manquer…

 

Marie Berginat

Laisser un commentaire