Nouvelle Vague
614_4580 mini

Quel beau et quel grand festival !

Le Théâtre Antique, un environnement somptueux, accueille plus de 7000 spectateurs quasiment chaque soir dans une vraie ambiance de festival ; on y vient en famille, entre amis, mais toujours avec l’envie de voir un beau show et d’écouter de la bonne musique. Bien assis pour la plus grande majorité, le public profite des spectacles même si les parapluies sont de sortie, et cette année, le climat n’a pas été du côté des organisateurs (le dress code était le pancho, sans couleur définie).

Une programmation prestigieuse avec Stevie Wonder, Jeff Beck (remplacé par Lucky Peterson suite à son opération), Robert Plant, The Daptone Revue, The Roots, Kool and the Gang, Buddy Guy, Gregory Porter et une soirée carte blanche à Quincy Jones, venu avec quatre de ses jeunes protégés. Une très belle initiative dans le monde un peu stéréotypé des festivals actuels.

Une autre particulière : les scènes gratuites jusqu’à 3 heures du matin avec notamment Youn Sun Nah, Cody Chesnut et une multitude de groupes locaux, régionaux, français et étrangers. Une vraie découverte avec le groupe suisse, Nik Bärsch’s Ronin, à la musique minimaliste mais envoûtante, agrémentée de jeux de lumière fabuleux.

Côté organisation : on se sent bien dans le théâtre et dans cette ville d’à peine 7000 habitants dont le cœur bat au rythme du jazz.

Bravo et j’espère pouvoir y revenir l’année prochaine.

Jean-Luc Thibault

Laisser un commentaire