Nouvelle Vague

#NVmagLiveReport

Le 29/03/2019 à l’Espace Léo-Ferré – Monaco (06).

C’est un retour au bercail pour les jeunes révoltés d’Hyphen Hyphen originaires de Nice. Enfin presque, mais ils n’en sont pas moins attendus, par le petit comité de chanceux, loin des grands festivals ou des Olympias de France. Dans le public, leurs familles, mais surtout leurs fans des premiers instants qui arborent fièrement le trait d’union, symbole du groupe, en noir sur chaque joue. Prêt pour le combat, ou le concert, l’impatience se fait sentir. Quelques curieux restent en retrait, intrigués par ce groupe à l’immense renommée et à l’humilité extrême. Les filles et Adam font leur apparition sur scène, en tenues rock, l’attitude punk, et l’accent de Santa sur sa voix vibrante monopolise l’assemblée. « Take my hand ! ». La soirée est rythmée par des solos de batterie, des titres phares, des interludes en Français, des duos délurés, le feu qui gagne les cœurs. Mais aussi des paroles engagées sur des sujets d’actualité parfois sensibles que le groupe parvient à jeter contre les murs, détruire, pour libérer la jeunesse oppressée d’aujourd’hui. Une vague, un tsunami d’énergie et de vitalité arrive en pleine figure du public, presque abasourdi. La passion se ressent dans chaque note, chaque morceau, chaque regard ; l’alchimie entre les membres du groupe est palpable, et le désir de partager ce feu qui brûle en eux tout autant. Santa porte de toute sa voix des messages fougueux de liberté, on entend notamment « Like Boys », « Young Leaders », « Mama Sorry » et « KND », et Line accompagne son alter-égo. Tour à tour pop, punk, RnB, influencés par Kayne West, ou de retour des années 80, le groupe rugit, bestial, et transmet une dose d’émotions et d’énergie dont on ne peut que se souvenir très longtemps.

Enola Chagny

Photo : Hugo Serre

www.hyphenhyphen-music.com

Laisser un commentaire