Nouvelle Vague

HUGH COLTMAN, le 12/11 au Théâtre de la Licorne – Cannes (06)

hugh salut

La MJC Picaud ayant subi de gros dégâts lors des récentes inondations est toujours indisponible. C’est donc dans la jolie petite salle du Théâtre de la Licorne à Cannes qu’était délocalisé le concert de Hugh Coltman. C’est une formation très différente de celle du disque qui accompagnait le chanteur anglais ce jeudi soir; Thomas Naim à la guitare, Paul Lay au piano, Christophe Mink à la contrebasse et Raphael Chassain à la batterie. Le répertoire de Nat King Cole était à l’honneur et l’ambiance fut très cosy, presque cabaret peut-être à cause des éclairages presque intimistes. Mais Coltman, bien qu’un peu dandy, est avant tout un chanteur de blues, presque toutes les chansons de cette soirée tendront vers ce style de musique qu’il affectionne et maitrise parfaitement. Il le dit lui-même à un moment, « Oui, je sais ce n’est pas du jazz, mais on s’en fout« . Ils débutaient par le classique « Are You Disenchanted », suivait plus tard l’incontournable « Nature Boy ». Quelques très beaux moments plus paisibles aussi comme sa très tendre version de « Morning Star » dédiée à sa maman, le « Smile » de Charlie Chaplin ou en rappel « Small Towns Are Smile Towns ». Quand le câble de son micro fait d’affreux bruits parasites, il n’hésitera pas à aller chanter accroupi dans le micro de la contrebasse. Il a fait twisté du Nat King Cole ce qui n’est pas rien, nous a offert un grandissime reprise de Johnny Guitar Watson pour finir son set avec un « Smokestack Lightnin' » tonitruant devant un public enthousiaste, debout frappant dans les mains -presque en rythme. Superbe soirée !

On les retrouvera à Monte-Carlo en première partie de Paolo Conte, le 4 décembre.

 

Jacques Lerognon

 

Laisser un commentaire