Nouvelle Vague

GHOST OF CHRISTMAS

ZOOM-SUD EST-GOC

En une poignée de remixes, dont un pour le groupe Husbands, et un EP « No Melody » proposé en téléchargement gratuit, le trio Ghost Of Christmas, dont les membres jouissaient déjà de carrières solos bien étoffées, se voit proposer une signature sur le label Sounds Like Yeah et annonce la sortie de son premier EP « Awake » en décembre 2015. Une ascension fulgurante qui ne leur fait pas tourner la tête.

 

Pouvez-vous revenir sur la formation du groupe et sur le nom GOC ?

TeeTwo : L’aventure commence en 2013 avec Gaël aka Chamade Beat, un ami de longue date, qui me propose de faire partie de Ghost of Christmas, un projet au départ uniquement instrumental, je suis très emballé et le rejoins, en lui suggérant que l’on bosse sur des morceaux à proposer à des chanteurs ou chanteuses… Entretemps je rencontre Martin (Martin Mey) à la carrière solo déjà bien fournie, sur deux différentes dates. Humainement on s’est tout de suite entendu et on s’est dit qu’on pourrait peut-être collaborer artistiquement un jour… Alors on lui a proposé deux titres. Après avoir reçu ses démos chantées de nos morceaux, on était tous enthousiastes et on lui a proposé de faire partie du projet GOC : le duo est devenu trio naturellement.

Gaël : À propos du nom, Ghost Of Christmas, c’est une référence et un hommage à l’œuvre de Charles Dickens, ce fantôme est un des personnages de son fameux Conte de Noël…

 

Comment définissez-vous votre identité musicale ? Quelles sont vos influences ?

TeeTwo : Nous venons d’univers tellement différents et à la fois si proches : Gaël et moi sommes DJ à la base ; lui vient de la scène Drum & Bass, Hip Hop/Grime et du Broken Beat, moi de la Soul, Funk, Disco et House Américaine, Martin a des influences Gospel, Blues, Folk, Pop et Soul…

Le résultat est un joli mélange de tout ça, je crois, disons une Bass Music électronique aux forts accents blues et soul… qui sent le Fish & Chips ! (rires)

 

Quelle est votre configuration studio? Comment travaillez-vous ?

Gaël : C’est un mélange de hardware et de software, on a quelques claviers et plugins sous la main, pas non plus des millions de matos mais des trucs que l’on connaît bien, et suffisamment de matériel pour la musique qu’on fait, en allant à l’essentiel.

Martin : Le processus, c’est souvent une maquette de Gaël qui sert de base et sur laquelle nous cogitons ensemble, ensuite j’écris des textes et des mélodies dessus et on se retrouve tous les trois pour chercher les bonnes progressions d’accords, les détails d’arrangements et de mix… Tout est composé, mixé et enregistré dans notre studio, sauf le mastering qui est extérieur. Pour l’EP on a eu la chance de faire faire le mastering par Scan-X, qui en plus d’être un fameux artiste de chez F-Com, fait des masters qui sonnent très bien…

 

Qu’attendez-vous de votre signature chez SLY ?

TeeTwo : C’est le coté famille et passionné de cette petite structure qui nous a fait venir chez Sounds Like Yeah! La proximité aussi : nous sommes à 1h30 de route les uns des autres, on peut se voir en vrai pour discuter autour d’un repas, on parle la même langue, ils sont proches des artistes, et ça on adore, et puis… comment dire non à Laurent Garnier ?! (rires)

 

Votre EP « Awake » sort le 14/12, c’est une grande fierté je me doute. Quelle est la suite de vos sorties ou concerts ?

TeeTwo : Nous sommes ravis évidemment. La suite des sorties ? Nous allons déjà voir comment les gens reçoivent notre musique, c’est un premier EP. À l’époque où l’on vit, tout va tellement vite, la musique se consomme rapidement, mais nous allons essayer de prendre le temps. Nous avons des morceaux en réserve et travaillons déjà sur des remixes pour d’autres artistes.

Martin : Pour les concerts, suivez les réseaux sociaux ou notre site, ce n’est pas impossible que nous passions à coté de chez vous… Après 3 dates notamment cet automne, à Paris, Marseille et Lyon, les prochaines ne sont pas confirmées encore mais il y en aura !

 

Rémi Cavailles

 

www.ghostofchristmas.com
 
Crédit Photo : Gabin Rivoire

1 Commentaire

Laisser un commentaire