Nouvelle Vague

GÉRALD DE PALMAS

ZOOM-De-Palmas

Gérald de Palmas fait partie du paysage musical français depuis plus de 10 ans et n’en demeure pas moins un fantastique compositeur. Né d’un père breton et d’une mère réunionnaise, il doit son nom de scène à sa grand-mère maternelle : Roxanne De Palmas.

 

Les débuts

C’est à 13 ans que Gérald découvre le ska et se passionne pour la musique. En 1985, De Palmas connait sa première expérience de groupe en rejoignant « Les Valentins » comme bassiste et chanteur du groupe, aux côtés d’Edith Fambuena et de Jean-Louis Piérot. Le trio ne tarde pas à sortir deux 45 tours « Les maux dits » suivi de « Printemps parapluie ». Puis, de sa rencontre avec Etienne Daho, Gérald De Palmas, réussi à signer « Les Valentins » sur le label de ce-dernier. Mais, Gérald ne trouvant finalement pas sa place au sein du tandem Fambuena/ Piérot, décide alors de quitter le groupe et d’entamer une carrière solo.

Changement de cap en solo… Une carrière en dents de scie

Timide, il écrit alors pendant 7 longues années avant d’enfin se décider en 1994, à sortir son premier album « La dernière année ». La suite, tout le monde la connait, c’est le succès avec le tube « Sur la route », ce qui lui valut de décrocher une Victoire de la Musique, celle de révélation masculine en 1995. Deux ans après, l’artiste sort son deuxième album « Les lois de la nature » dans lequel le public ne se retrouve pas complètement, au vu du changement de style musical. Gérald se sent alors perdu et prendra un peu de recul. S’en suivi un long silence de 3 ans. Il aura fallu attendre les années 2000 pour que son ami Jean-Jacques Goldman lui redonne le feu sacré avec « J’en rêve encore » dont il lui fit cadeau. Gérald De Palmas, compose alors plus que jamais en écrivant et composant 10 des 12 titres de son troisième album « Marcher dans le sable ». Il renoue avec le succès, puisque 2002, sera l’année de la consécration avec des récompenses aux Victoires de la Musique et aux NRJ Music Awards. S’en suivra une tournée de plus de 180 dates qui rencontrera un succès bien mérité, De Palmas renoue définitivement avec son public ! Céline Dion ira même jusqu’à reprendre en anglais la chanson « Tomber ».

Le temps de la maturité

En 2004, Gérald De Palmas a compris la leçon et revient avec son quatrième album « Un Homme Sans Racines », album plus intime aux mélodies dépouillées mais toujours avec ce style mélancolique et nostalgique. Le public approuve et le succès est au rendez-vous. Après une brouille et un changement de maison de disque plus tard (il quitte Universal et part chez AZ), De Palmas sort un nouvel album « Sortir » aux arrangements mélodiques incroyables puisqu’accompagné par un orchestre philharmonique,et de Eagle-Eye Cherry sur le titre « Pandora’s Box ». En 2011, il sort son premier double Best Of composé des 27 des meilleurs titres de sa carrière et de ceux qui ont fait le succès et la patte musicale de « De Palmas » dont un totalement inédit « L’étranger », là encore le succès est au rendez-vous et le disque s’écoule comme des petits pains.

Un homme de cœur

Gérald est quelqu’un qui ne fait pas les choses à moitié, avoir du succès c’est bien mais utiliser sa notoriété pour aider les autres c’est mieux, ainsi il s’engage à de nombreuses reprises aux côtés des Enfoirés. La musique est sa force vive aussi aime-t-il à partager sa passion avec ses amis musiciens, notamment auprès de Sinclair comme choriste et au travers de sa collaboration avec Johnny Hallyday pour lequel il a écrit plusieurs titres sur « A la vie à la mort » dont le cultissime« Marie ».

Le temps du renouveau

Jamais en manque d’inspiration, son septième album intitulé tout simplement « De Palmas » est sorti en novembre 2013. Les deux premiers extraits « Serait-il » et « Je me souviens de tout » prouvent encore une fois tout le talent de ce grand auteur-compositeur. A n’en pas douter, ce nouveau disque remportera encore une fois l’adhésion du public. Qui a dit qu’être un chanteur nostalgique était désuet ? Au vu du nombre de personnes allant à ses concerts Monsieur De Palmas n’ai pas prêt de raccrocher guitare et micro !

Céline Dehédin

Le 21/03 au Pasino – Aix en Provence (13), le 22/03 au Pasino – La Grande Motte (34) et le 11/04 à La Palestre – Le Cannet (06).

www.depalmas.net

Réservez vos places !

Laisser un commentaire