Nouvelle Vague

FEU ROBERTSON: The Underground Secession

Feu Robertson The Underground(Partycul System) 

★★★★☆

#NVmagAlbum

Ce qui est agréable avec Feu Robertson c’est qu’il possède une personnalité musicale. Dès les premières notes de «Eternity», on reconnaît leur style entre mélodies et dissonances, ils nous transportent dans leur univers. «Smoking Kills» est une toile cristalline faite d’arpèges on est en équilibre. «Easter Hipster» est une plongée dans le monde du rêve, les notes sont tel un clair de lune on se laisse porter. Le Velvet Underground reste une influence forte «Long Board Surf». Les instrumentaux «Canticle Of Ecstasy» et «Love Shrine» nous mettent en apesanteur. L’un des titres les plus marquants est «Hawaiian Crossroads», il possède un côté onirique et optimiste. Avec cet album, Feu Robertson ne battra pas des records de vente, mais s’installe durablement dans une musique qui ne se jette pas après une écoute.

Laurent Therese

Laisser un commentaire