Nouvelle Vague

EMINEM : The Marshall Mathers LP

CD-EMINEM - The Marshall Mathers LP(Aftermath / Interscope)

Sortie le 23 mai 2000

Marshall Bruce Mathers III, plus connu sous le nom d’Eminem, est l’un des rappeurs ayant vendu le plus d’albums dans l’histoire de l’industrie musicale. L’assassinat de Tupac Shakur et les rivalités meurtrières avec les rappeurs de la Côte Est font à l’époque, beaucoup de bruit. Ainsi, après un Grammy Award pour « The Slim Shady LP » en 1999, il remet le couvercle un an plus tard avec son troisième album « The Marshall Mathers LP ». Une diction parfaite, un flow réglé au millimètre, l’album s’écoule à 1,76 millions d’exemplaires en une semaine aux Etats-Unis. La machine Slim Shady est en marche et ne tarde pas à arriver en France. Un album coup de poing qui fait d’Eminem l’un des plus grands rappeurs de sa génération.
Sur « The Marshall Mathers LP », le « rappeur blanc » dégueule son antipatriotisme. Il n’hésite pas à critiquer de manière toujours plus saignante les méfaits de la société américaine et les répercussions dont il est victime suite à l’image que les médias ont fait de lui. D’entrée, il annonce la couleur de cet album avec l’intro « Public Service Announcement 2000 », vingt secondes de provocation où il appelle les mécontents à lui intenter un procès. Dans « Amityville », il présente d’un cynisme glaçant la ville qui l’a vu grandir. Personne n’échappe à ses vers tranchants, pas même la mère de son unique fille et ex-compagne qui porte plainte pour le morceau « Kim » où le rappeur imagine son assassinat. Armé de sa plume, il braque les artistes pop dans « The Real Slim Shady » en passant de Britney Spears à Christina Aguilera sans oublier Marky Mark ou encore Puff Daddy. A notre plus grand bonheur, il réunit Snoop Dogg et Dr.Dre sur « Bitch Please 2 », histoire de marquer définitivement la renaissance du gangsta rap.

Matthias Fidanza

Laisser un commentaire