Nouvelle Vague
DU-TAC-AU-TAC-Richard-Bellia-(c)-Valentine-Bellia

RICHARD BELLIA

Suit et photographie le monde de la musique depuis 1980. Travaille en argentique, s’auto édite, expose un peu partout et prépare « Un Œil sur la Musique 1982 – 2013 », 720 pages, 5 kilos.

www.richardbellia.com

www.facebook.com/pages/Richard-Bellia-Photographe/193295692753?ref=hl

 

Quel est l’objet que tu as collectionné ou que tu aimerais collectionner ?

Les optiques Carl Zeiss.

Quel est ton film culte ?

Ilford Hp5

Ta définition du bonheur ?

Je ne sais pas, je cherche.

As-tu une manie qui énerve tes proches ?

Facebook

Ta citation préférée ?

« Tous les cochons ne finissent pas vieux mais tous les vieux finissent cochons »

A quelle autre époque aurais-tu aimé vivre ?

J’aurai bien aimé commencer la photo cinq ans plus tôt.

Le dernier chanteur ou groupe que tu as découvert récemment et qui t’as marqué ?

King Krule, Nicolas Jaar et François Virot.

Si étais un animal, tu serais ?

Je suis un animal, si ça se trouve.

Quel est le lieux où tu te sens vraiment bien ?

Les soirs de vernissage.

As-tu un rêve que tu n’as pas encore réalisé et qui te tient à cœur ?

J’aimerais bien que la National Gallery de Londres m’appelle un jour. J’ai peu d’espoirs.

Quelle est ta plus grosse honte ?

1 / En 1998, quand j’ai dit : « WOW, 128 méga de RAM, ça change la vie ! »

2 / En novembre 2004 : « Non mais le numérique, c’est pareil. Là, je viens de me payer un Leica avec un grand écran au dos, les photos font 4Mo, je te montrerai c’est pareil. »

3 / Une fois, je suis allé taper des feuilles à Sinsemilia dans un backstage en 2010. La grosse honte.

Qu’est ce que tu aimes le plus chez une femme ?

Qu’elle vive avec moi.

Quelle est la personnalité qui t’as marqué sur ton chemin ?

J’ai le souvenir d’avoir été très (très) content de serrer la main à Paul McCartney.

As-tu une petite blague à nous raconter ?

Comment tu appelles un boomerang qui ne revient pas ? Un bout de bois.

Que détestais tu le plus quand tu étais enfant ?

La musique à la radio.

Laisser un commentaire