Nouvelle Vague

DOORS : LA Woman

ALBUM-DE-LEGENDE-la-woman-original-album-front_1200(Sortie 19 avril 1971)

Cette femme de Los Angeles est le dernier album officiel des Doors, c’est aussi la chanson qui clôt la face A du vinyle, un long titre à la rythmique à la fois bluesy et hypnotique. Les Doors (leur nom est inspiré d’Aldous Huxley, « The Doors Of Perception ») groupe mythique de la scène psychédélique de la côte ouest américaine est alors à son apogée. En 1971, Le Summer Of Love n’est plus qu’un lointain souvenir, le rêve hippie commence à être sacrement écorné, les Stones sont à St Jean Cap Ferrat et la France « pompidoulise » tristement. A la sortie de l’album en avril, Jim Morrison, chanteur et leader charismatique du groupe est encore vivant, en sursis à Paris. Il a pourtant déjà quitté le groupe pour rejoindre les folies qui encombre sa tête. Le disque comporte dix titres qui sont tous, peu ou prou, des blues, certains encore teintés des psychotropes dont Jim abusait (« Car Hiss By My Window »). Il reprenne même un tube de John Lee Hooker, « Crawling King Snake », une cover assez sombre malgré le lumineux chorus de guitare de Krieger. Quant à « Been Down So Long » qui en dit long sur l’état de Morrison, il aurait tout à fait pu être écrit par Hooker. « Riders On The Storm » qui clôt l’album sur un trille de piano se délitant dans une vague, est pour beaucoup, la pièce majeure de ce disque.

Pour la première fois, un bassiste Jerry Scheff et un second guitariste Marc Benno sont crédités sur la pochette. Auparavant, Ray Manzarek, le claviériste se chargeait des basses sur son Rhodes et Robby Krieger faisait toutes les parties de guitare, quitte à en superposer plusieurs en studio. On raconte que Bruce Botnick, le producteur, dépité par la tournure blues et dépressive que prenait l’album aurait laissé le groupe finir l’enregistrement tout seul. Pourtant le résultat est magistral.

Jacques Lerognon

Laisser un commentaire