Nouvelle Vague

DIRTY RODEO  : Name This Fucking Second Record Yourself

(Autoproduit)

★★★★★

#NVmagAlbum

Célèbre pour sa porcelaine, Limoges sera désormais connue pour avoir servi d’incubateur à l’une des formations les plus explosives de cette décennie, Dirty Rodeo. Faisant écho à un EP éponyme produit en novembre 2016, Paul et Alex, les deux électrons libres, et uniques membres du groupe, auto produisent ici leur premier LP ironiquement intitulé “Name This Fucking Second Record Yourself”. La recette est efficace, une guitare et une batterie, le tout catalysé par une énergie atomique. Le résultat est sans appel, Dirty Rodeo privilégie la qualité à la quantité, la fusion opère. Succédant à une intro clairement conçue pour évoquer un thriller glaçant, les huit titres défilent à la vitesse d’une réaction en chaîne contrôlée avec précision. Les mélodies, plus entraînantes les unes que les autres, semblent avoir été formulées, notes après notes, sur une partition enflammée. Une addiction frénétique instaurée par deux voix cinglantes aux débits inaltérables. Sur cet album, un plus un égale légion.

Aurélie Kula

Laisser un commentaire