Nouvelle Vague
ZOOM-Com'n-Joy

2011. Une idée germe dans la tête de Marion Gualmini, étudiante en communication. Avec plus de 600 radios en France, en créer une nouvelle peut paraître un peu fou. Plus tard, Alexandre Hubot la rejoint dans l’aventure. Ils s’installent dans le campus universitaire de Valrose à Nice. Com N’ Joy, en trois ans, a rendu justice aux acteurs de la scène locale grâce à sa superbe sélection d’artistes. Sur leur site web, des groupes tels que Miss America, Royal Smash ou encore The Kitchies se partagent l’affiche. Rencontre avec deux passionnés.

 

Expliquez moi le concept de Com N’ Joy.

Alexandre : Com n’ Joy, c’est une webradio étudiante qui est diffusée tout les jeudis, entre 18 h 00 et 21 h 00. Chaque semaine, nous résumons les grandes actualités de la scène locale avec des interviews d’artistes et professionnels. Mais nous sommes aussi présents sur des évènements, comme la fête de la musique ou Culture en Herbe. Grâce à la radio, nous couvrons les festivals de la Côte d’Azur. Nous organisons des soirées. Prochainement nous avons plusieurs évènements en partenariat avec la plage du Le ruban bleu sur 3 dates. Et nous publions les articles sur notre site web.

Marion : Si on résume, c’est une association étudiante qui diffuse et fait la promotion des artistes locaux.

 

Pourquoi créer ce média ?

Alexandre : Nous nous sommes dit qu’il avait vraiment peu de médias à Nice qui organisaient des évènements musicaux, en dehors des festivals d’été. Et nous avions envie de créer une communauté pour l’organiser et faire découvrir des musiques, de artistes locaux qui mériteraient d’être un peu plus connus.

Marion : Nous avons donc créé la webradio. Le site web est venu après.

 

Qui écrit les articles ? Qui compose l’équipe Com N’ Joy ?

Marion : Pour l’instant, c’est nous qui écrivons les articles. Avec un peu d’aide bénévole parfois, mais c’est souvent nous. On aime faire ça, pour nous la radio et la rédaction font partie d’une seule et même démarche.

 

Comment sélectionnez vous les artistes que vous allez diffuser ?

Marion : Des coups de cœur !

Alexandre : Oui ! Ce sont des artistes locaux que nous avons écoutés ou rencontrés. Nous les choisissons au feeling. Donc nous les diffusons, et nous pouvons les retrouver sur le site, ils ont chacun une page dédiée.

 

Combien d’auditeurs avez vous ?

Marion : Nous n’avons pas de chiffre précis concernant l’auditorat vu que nous mettons en ligne une émission par semaine pour le moment. On compte à peu près 50 connexions journalières sur le site.

 

Pourquoi avoir choisi de diffuser la radio le jeudi de 18h à 21h ?

Alexandre : C’est une très bonne question ! (rires) Parce qu’entre 18 heures et 21 heures les gens sont connectés, c’est l’heure de l’apéro. Nous n’avons pas choisi de diffuser le weekend, puisque c’est le moment des sorties. Donc le jeudi s’est imposé de lui-même.

 

C’est difficile de se faire une place ?

Alexandre : Nous n’avons pas de concurrence à proprement parler vu que nous créons également des événements dans l’année. Je dirais que la concurrence est difficile sur des radios en station FM et les radios sur le web qui font de la diffusion 24h/24h. Il y en a beaucoup.

 

Que peut-on vous espérer pour la suite ?

Alexandre : L’idéal ce serait de séparer Com N’ Joy en deux. Une partie de l’équipe resterait attachée à l’évènementiel, avec une scène live et ferait vivre le site. Nous aurions de l’autre, l’équipe rédactionnelle.

Marion : Ce serait génial qu’on réussisse à en vivre. Mais pour l’instant nous en sommes loin.

 

Julie Scarone

www.comnjoy.com

Laisser un commentaire