Nouvelle Vague
Ben l'oncle soul

#NVmagLiveReport

Soirée éclectique encore au Printemps des Nuits avec deux groupes extraordinaires. En ouverture, Mulatu Astatké, que nous n’avions pas revu depuis 2012, nous régala avec son éthio-jazz. Le vibraphoniste/percussionniste/arrangeur était entouré par des musiciens extraordinaires. Quelle magie ! Puis Ben l’Oncle Soul monta sur scène et là j’étais très sceptique car revisiter Frank Sinatra était plus qu’un pari audacieux d’autant que globalement le disque « Under My Skin » ne m’ava pas convaincu. Loin du nœud papillon et du smoking, Ben a gardé le même look, chapeau vissé sur la tête. Les premières notes donnent le ton, très soul et reggae, parfois c’est difficile d’y associer la chanson originale mais le charme opéra. La version de « I Love Paris » fut très belle. Difficile de ne pas chanter « Soulman » ou « Seven Nation Army » au rappel avant de clôturer sur… sur… « Stranger In The Night ». On reproche souvent aux chanteurs français de ne pas prendre de risques, mais là il fallait oser et le résultat est au rendez-vous. Je n’ai pas envie de faire un souhait, seulement de dire « Bravo ! ».

Jluc Thibault

Printemps des Nuits du Sud : Le 07/04/17 au Magic Mirrors – Vence (06)

Ben l'oncle soul

Ben l'oncle soulBen l'oncle soulLIVEREPORT-Benlonclesoul5-JLucThibault-WEBBen l'oncle soul

ben l'oncle soul Vence, 07/04/2017 Jluc Thibault

Ben l'oncle soulLIVEREPORT-Benlonclesoul9-JLucThibautl-WEB

Laisser un commentaire