Nouvelle Vague

AYO

ZOOM-Ayo

En Octobre 2013 la chanteuse allemande d’origine nigériane et polonaise sort son quatrième opus Ticket To The World . Un album résolument différent du précédent,selon elle, l’artiste retourne aux origines de son style. Depuis Octobre jusqu’à fin Mars la chanteuse va à la rencontre de son public français. Plutôt discrète,nous en savons très peu sur Ayo. Qui se cache derrière ce joli minois?

 

Son nom de scène signifie joie en Yoruba. Née à Cologne la chanteuse partage son enfance entre l’Allemagne et le Nigeria. En 2001,elle s’installe à Londres. Elle a aussi habité à New York,depuis 2011 elle s’est réinstallée à Paris. Ayo est apparemment atteinte de bougeotte chronique.«Ne pas avoir de pays, c’est être libre » ,confie -t-elle. Côté vie privé elle est l’heureuse maman de deux bambins,un garçon Nile,fruit de son amour avec le chanteur Patrice,et une fille Billie Eve.

 

« J’ai foi en la vie »

 

L’inspiration au bout de l’horizon

Ayo est une vraie artiste bohème, sans doute à cause des racines tziganes qu’elle tient de sa mère. Loin du star système ,elle vit pour sa passion. Depuis dix ans, quand elle n’est pas en tournée elle est en studio. Pour Ayo c’est impossible de faire une distinction entre sa vie et sa musique .Selon elle, jouer de la guitare et chanter sont une seconde nature. « Je ne travaille jamais vraiment sur un album : j’écris des chansons tout le temps et à un moment, je réalise que j’ai de quoi faire un disque. Alors j’entre en studio ».

 

«Au départ, j’étais rappeuse et pas chanteuse»

 

Ses références musicales

Ses influences musicales viennent autant de Steevie Wonder, Billie Holiday ou Bob Marley. Elle apprécie surtout la musique des années 70, qui véhicule « plus d’émotions, de sensibilité que celle d’aujourd’hui» dit- elle. Elle aime aussi le rap. C’est d’ailleurs en faisant du rap qu’elle a débuté sa carrière .Les rappeurs qu’elle apprécie sont: Nas, Black Thought de The Roots, Mos Def et Talib Kweli. «Ceux qui ont toujours quelque chose à dire et qui sont les porte-paroles des gens». Avec « Ticket To The World », son quatrième album, la chanteuse décide d’assumer cette dichotomie dans ses préférences musicales : son goût pour la soul, qui l’a révélé au grand public et sa passion du rap, qu’elle avait réussi à cacher jusqu’ici. Pour Ayo le rap est une façon plus efficace et plus direct pour parler aux gens. Avec cet opus elle nous propose des textes plus engagés , moins personnels et mélancoliques.

 

 « Pour moi, tout tourne autour de la soul, de l’âme. J’ai écrit “Fire” pendant mon dernier séjour à New York, au moment où les émeutes démarraient à Londres, pas longtemps avant les Jeux Olympiques. Tout a changé, et pas forcément pour le meilleur. La musique, ça n’est pas seulement de l’amusement, ça peut aussi être une arme contre les injustices. Utilisée de la bonne façon, la musique peut devenir l’amorce d’une révolution ».

 

A Ticket To The World

Un million et demi de disques plus tard, Ayo retrouve le producteur Jay Newland, celui de son premier album. « Ticket To The World », a été enregistré dans les conditions du live. A travers seize chansons,la chanteuse allie avec brio le naturel à l’élégance. Ça commence avec la couverture, une photo prise, comme toutes celles du livret, à Château Rouge, l’immense marché africain situé en plein Paris. Avec «Fire», le ton est lancé, une mélodie folk rock très entraînante. Pour “Justice”, en duo avec Citizen Cope, chanteur et parolier (notamment pour Santana), elle s’essaie à la country folk. Il y a deux covers dont «Sunny» de Bobby Ebb, popularisé fin 70 par Boney M, l’autre cover est celle d’un artiste qui a défrayé la chronique après un long silence, Rodriguez. Ayo l’a découvert dans le film « Sugarman », elle reprend « I Wonder ». A la fin de l’album il y a « Fire », la version en duo avec le rappeur Youssoupha, qu’elle a découvert il y a quatre ans. Elle avoue avoir été séduite par son flow.

 

Kadha Cissoko

Le 21/03 au Palais des Congrès Sud Rhone – Chateauneuf sur Isère (26), le 29/03 au Galet – St Martin de Crau (13), le 08/06 à l’Esplanade Marine – La Seyne sur Mer (83).

www.ayomusic.com

Laisser un commentaire