Nouvelle Vague

AQME

10 novembre 2014 ZOOM Aucun commentaire sur AQME
ZOOM-Aqme

Aqme renaît toujours et encore de ses cendres et pour le coup, le nouvel album « Dévisager Dieu » est un retour aux sources. Pochette incroyable, son aux petits oignons, et Vincent a définitivement trouvé sa place, rencontre avec le plus sexy des chanteurs de métal.

 

 

Petit bilan pour toi de cette expérience avec Aqme ?

En quelques mots, du travail et beaucoup de plaisir, une super équipe et un bilan très positif. Beaucoup de complicité entre nous quatre sur scène, en répétition, en studio ou en promo. Le feeling a été très important dès le départ et ensuite la musique.

 

La nouveauté bien sûr c’est Etienne qui est passé derrière puisqu’il a réalisé ce disque, qu’est – ce que ça donne Etienne en chef d’orchestre ?

C’était génial, c’est un peu l’extension des répétitions, c’est un peu comme si tu travaillais avec ton meilleur pote, il n’y a eu aucune pression. On se connait par cœur et nous avons pu laisser libre court à nos idées. Etienne avec son expérience, a pu donner cette couleur à l’album. Nous savions à l’avance exactement ce que nous voulions et le résultat est là !

 

T’es tu investi dans la compo au niveau écriture des textes et des mélodies ?

J’ai écrit l’ensemble des textes et 90% des mélodies du chant, les 10% restant c’était un peu tout le monde, histoire de finaliser certains passages pour être tous d’accord. Nous avons tous apporté quelque chose, les riffs et la base ont été là à 80% et après, la finalisation s’est faite avec tout le monde.

 

Tu donnes beaucoup de toi dans cet album, quand tu interprètes un morceau et que tu veux y faire passer de l’émotion. Comment te prépares-tu ?

Déjà, je me prépare de la même manière avant de rentrer en studio ou sur scène. Il faut se mettre dans sa bulle et en même temps dans l’ambiance générale de groupe. Il faut être dedans aussi bien mentalement que physiquement, et ne pas prendre cette préparation à la légère. Il faut juste faire ce que tu aimes et partager cela avec tout le monde. Le studio a été un des meilleurs moments de ma vie, car nous avons vécu ensemble pendant 3 semaines, 24h/24, en banlieue de Rennes, dans un charmant endroit, isolé et calme sans aucune tentation donc cette expérience a été très studieuse et bon enfant. Il y a eu là encore un vrai travail d’équipe, énormément de motivation et beaucoup de complicité.

 

Qui a réalisé cette incroyable pochette et pourquoi ce design ?

Nous avons travaillé avec Stéphane Casier, qui a réalisé l’ep de The Butcher’s Rodeo. Nous avions envie de retrouver le logo original d’Aqme, de parler de religion et de dualité. Lui, nous alors apporté des esquisses de la pochette, et là nous sommes tous tombés par terre. Dès le premier jet, c’était hallucinant car c’était exactement Aqme !

 

At(h)ome vous a toujours suivi en vous laissant une totale indépendance, comment se passe les relations de travail avec le label ?

Nous avons la chance d’être à proximité du label, je répète tout prêt de leurs locaux, donc quand je peux passer faire une bise ou dire bonjour, je passe. Les gars du label sont souvent pas mal débordés mais ils se rendent assez disponible et ont de très bonnes idées. Lorsque, nous sommes arrivés en fin de contrat avec « Epithète, Dominion, Epitaphe », nous leur avons dit « alors les gars on continue ? », leur réponse a été « la question ne se pose même pas, bien sûr qu’on continue ! ». Partant de là, notre relation va au-delà de la confiance et nous avons beaucoup de chance de travailler avec eux et notre tourneur aussi Rage Tour, car il y a une vraie symbiose entre tous les membres de ces différentes équipes.

 

En dehors d’Aqme tu fais partie de Noswad et de The Butcher Rodeo, comment arrives-tu à gérer tout ça ?

Je ne sais pas, je fais ce que j’aime tout simplement, après certains soirs je fais certaines concessions car sinon mon corps ne tiendrait pas. Maintenant, je sais dire non, même si je répète tous les soirs, certains soirs après je rentre direct chez moi pour me reposer. Il faut savoir s’écouter soi-même car depuis 2 ans, je n’arrête pas et j’avais tendance à ne plus écouter mon corps.

 

Un mot au public pour la prochaine tournée ?

Merci à tous ceux qui nous suivent sur la route, continuez à vous bouger et venez nous voir en concert !

 

Céline Dehédin & Jean- Pascal Roblin

Le 06/12 au Local – Marseille (13)

www.aqme.com

Laisser un commentaire