Nouvelle Vague

A Venir : ANDROMAKERS.

La grâce enfantine cristallisée sur des claviers cristallins. C’est ainsi qu’on pourrait définir la musique des Andromakers. Nadège Teri et Lucille Hochet insufflent un nuage de candeur dans la pop électro. Après avoir fait planer cet été les spectateurs des Voix du Gaou et (littéralement) charmé les spectateurs du théâtre Lino Ventura en novembre dernier, en première partie des Naïve New Beaters, les aixoises posent leurs bagages et leurs mélodies électroniques à Antibes, le 11 janvier. En bon souvenir de leur prestation lors du festival des Nuits Carrées, la Fondation Hartung Bergman ouvre ses portes aux jeunes filles pour une semaine de création. Ces résidentes de l’édifice contemporain termineront en point d’orgue cette semaine avec un concert intimiste. Au milieu des oliviers, le duo « brico-pop » fera résonner dans le bâtiment futuriste et devant un parterre d’initiés ses chansons « Electricity » et « The Golden Hour ». Une occasion de se dire que : le silence n’aura pas sa place, la musique sera d’or

Solène Lanza

Le 11 janvier à la Fondation Hartung Bergman – Antibes (06).

 

Laisser un commentaire