Nouvelle Vague

VINCENT SEGAL: SOLO LEGEND

vincent talking

#NVmagLiveReport
Le 16/12/18 à la Cave Bianchi – Nice (06)

Malgré une pluie fine et glaçante, la cave Bianchi était complète, pour ce dernier Jazz Solo Legend de l’année, plus le moindre fauteuil ou tabouret de bar pour s’asseoir. Les derniers arrivés ont dû rester debout pour écouter et voir, regarder et entendre, le violoncelliste Vincent Ségal est ce soir le Jazz Cello Legend, seul avec son instrument et quelques percussions. Le son en direct, celui du bois, des cordes, ni micro, ni ampli. Pour bien accrocher son public, il commence par deux morceaux de musiques répétitives où archet et cordes pincées s’en donnent à cœur joie! Certains sont intrigués, d’autres séduits, mais personne ne quitte la cave. Pendant plus de deux heures, une ballade dans les genres musicaux, de Stockhausen au musette en passant par le New-Orleans ou les musiques orientales. Vincent Ségal va nous amener tout autour du monde, en Afrique, au Brésil, en Argentine, en Asie, en Inde et aussi dans nos contrées. Entre chaque thème, il prend la parole pour raconter ses voyages, ses rencontres, ses découvertes, ses amitiés, ce qui fait sa musique et donc la composition qu’il va jouer. Comme dans une prestation solo, il n’y a rien de plus fun que de faire un duo, il invite le chanteur (et guitariste) péruvien Marcos Arrieta à partager la scène avec lui, voix, hand-clapping, le temps d’un aller-retour sur la cordillère des Andes. Peu après l’entracte, se sera le tour de Jo Kaiat pour un duo violoncelle-mélodica. Les amateurs de jazz sont comblés quand il reprend le « All Blues » de Miles Davis, une version bien destructurée vu qu’il fait la basse, la mélodie, le piano et le solo de trompette, sur son seul violoncelle. Assez malicieusement, il enchaine sur un morceau d’apparence classique romantique, style Brahms ou Schubert, mais nous avoue que c’est une compo de Jo Privat, le roi du musette.
En rappel, « Volver, » où Marcos Arrieta chante la partie vocale de Penelope Cruz.
La salle se vide petit à petit mais, Volver, c’est sûr, nous reviendront pour le prochain Jazz Solo Legend ou autre concert dans ce bel endroit!

Jacques Lerognon

segal pizzicati

archet

Laisser un commentaire