Nouvelle Vague

UNE JOURNÉE A LA GRANDE MASTERCLASS

jam 2

#NVmagLiveReport

le 19/10/19 dans les salons de l’hôtel West End – Nice (06)

Samedi matin, 10h tapantes, la quarantaine d’élèves de cette Grande Masterclass, majoritairement masculins, venue de toute la France et même de six pays européens, est prête, guitare, basse ou baguettes en main. Chacun rejoint le salon où pendant deux jours il va suivre les enseignements, les conseils des quatre maîtres qu’ils ont vus la veille en concert. L’ambiance est chaleureuse, le tutoiement de rigueur. On se branche sur la table de mixage du côté de chez Mike Stern, sur les amplis chez Dominique Di Piazza, on reste acoustique dans la salle de Sylvain Luc, André Ceccarelli s’installe derrière sa batterie Yamaha, une autre reste disponible pour les « apprentis » batteurs. La journée peut commencer. Une première matinée de prise de contact entre les musiciens-profs et les musiciens-élèves. On commence tout de même à parler technique, assis sa Pacifica sur les genoux, Mike Stern est intarissable, mais il s’applique à montrer, à jouer et à montrer encore, telle séquence ou telle gamme qu’ils vont travailler plus tard. Leni Stern, elle aussi guitare en main, traduit pour les guitaristes dont l’anglais n’est pas au niveau, surtout que Mike s’emballe vite quand il parle guitare. L’enthousiasme est dans tous ses mots et dans tous ses gestes. Du côté des bassistes, ils ne sont que trois face à Dominique di Piazza. C’est presque du cours particulier. L’ambiance est très décontractée. Dominique montre, explique, ce qu’est un « bon son ». On descend les marches, longe le couloir jusqu’à l’auditorium. La salle des batteurs. André Ceccarelli est assis, baguettes en main derrière sa Yamaha montrant quelques cadences brésiliennes à ses élèves au milieu d’anecdotes de ses rencontres avec d’autres batteurs, d’autres percussionnistes qui, ici ou là-bas, lui ont appris, fait entendre telle séquence ou telle rythme, telle frappe. On remonte chez les acoustiques dans la classe de Sylvain Luc très studieuse. Là aussi, beaucoup de discussion, d’anecdotes, de petits exemples illustrés du bout des doigts. On est loin d’un cours magistral. L’humain est toujours présent car derrière le musicien, derrière l’apprenti, il y a un homme, une femme, avec ses émotions et c’est ça qui doit passer d’abord. Les quatre maîtres sont tous d’accord sur ça. Comme pour faire de la musique, il faut des instruments, un luthier, Nicolas Dayet, est venu montrer quelques-unes de ses réalisations. De magnifiques guitares et basses acoustiques, certaines de forme classique et d’autres plus originales dont une basse avec une pique façon violoncelle et une ouïe excentrée vers le haut droit. Magnifique objet et quelle sonorité. Découvrez son travail sur son site: https://www.lutherie-guitare.fr/
L’heure du repas arrive, une pause bien venue, on va encore parler musique mais autrement…
La pluie a cessé, le soleil pointe timidement derrière les nuages gris, la mer s’irise de blanc, de jaune, la pause cigarette peut durer plus longtemps mais l’heure de la classe a sonnée.
Les choses sérieuses commencent. Chez Mike Stern une gamme mixolydienne sur le paperboard et quelques exercices pratiques. « Pas la peine de jouer vite, il faut d’abord jouer juste« . Chez André Ceccarelli, on s’attarde sur un rythme particulier auquel s’essaye, avec plus ou moins de bonheur, chaque élève en duo avec Dédé qui encourage et remontre inlassablement la petite phrase rythmique.
Plus tard, la leçon de balais, smartphone en position vidéo, chacun tente de capter le petit truc qui fait que ça marche. Avec les balais, il n’y a pas de rebonds, il faut le faire avec le doigt, explique Ceccarelli. Plus haut, Dominique di Piazza montre quelques riffs, quelques techniques dont une surprenante, le jeu de basse électrique avec des onglets (façon picking folk ou country). Et le résultat est surprenant, une attaque plus sèche, plus courte qui claque.
Sylvain Luc parle, lui, d’improvisation, pas forcément les règles mais le désir de ressenti qui doit poindre à chaque note, fut-elle fausse ou moins juste.
Une pause-café-thé-jus d’orange et ça repart pour un moment mais bientôt vient l’heure de la détente, la jam session du samedi.
La récompense, la récréation après une dure journée de labeur.
Les quatre master profs débutent le concert, accompagnés par Lady Stern comme aime à la présenter Mike, son mari. Des standards revisités, on est dans la pure convivialité. One, two, one, two, three, four et c’est parti. Et tu prends un chorus par ci et il prend un solo par là. Trois guitares, basse, batterie, un pur régal. Deux, trois morceaux puis c’est le tour des éléves de se relayer, qui à la batterie, qui à la guitare. Dominique di Piazza teint encore la forme et assure les parties de basse. Un blues en Sib, une ballade ou un truc plus latin, ça joue, ça swingue tout le monde s’éclate ceux qui jouent et ceux qui écoutent. Et puis on voit revenir Mike Stern, guitare dans le dos, à la main la valisette de son pedalboard. Il se rebranche, et c’est reparti pour un tour jusqu’à ce que sonne l’heure du repas. Il part en remerciant de l’avoir laisser jouer encore un peu!
C’est le jetlag, me dira-t-il un peu plus tard, qui me donne cette envie, ce besoin de jouer. Mais nous n’avions pas besoin de prétexte pour l’entendre et le regarder parcourir son manche quelques minutes de plus.
C’était l’heure de quitter ce bel endroit alors que le musique continuait de plus bel.
En guise de conclusion, en attendant la prochaine édition de cette grande Masterclass, quelques petites phrases entendues dans la journée.
André: On n’est pas tous égaux devant le tempo.
Sylvain: Quand je joue, quand je compose, je cherche d’abord à m’étonner
Dominique: Ce n’est pas la peine de jouer 50 notes si elles ne sonnent pas. Il vaut mieux en faire moins mais que cela groove
Mike: The most important is the rythm.

Un grand merci à Gilbert Guetta qui m’a permis de vivre ces moments intenses.

Jacques Lerognon

Les classes:

André Ceccarelli
dede simple rythm

dede balais lesson 2

dede balais lesson

dede class balais2.jpg
Mike Stern
mike class8

mike class3

mike class5

mike class6

mike class7

Dominique di Piazza
di piazza class2

di piazza class1

Sylvain Luc
luc class2

luc class1

La Jam Session
jam samedi dominique et eleves

jam samedi mike dominique et

jam 1

jam 4 gilbert

jam samedi 3

Laisser un commentaire