Nouvelle Vague

TRYO

21 février 2014 ZOOM Aucun commentaire sur TRYO
ZOOM-Tryo

Voilà bientôt vingt ans que Tryo existe ! Le groupe de chanson française aux influences reggae a su, tout au long de sa carrière, se différencier de la scène française classique notamment grâce à leurs divers engagements concernant l’écologie ou la politique. Et cette année, Tryo revient avec un concept de concerts intimes : des lives épurés et en face à face avec leur fidèle public.

 

A quel moment précis vous-êtes vous dit que vous réaliseriez ce concept de « concerts intimes » ?

Ca n’a pas été précis. Bien sûr, il y a une prise de décision. C’est un sentiment que nous avons depuis dix ans et nous avons un public qui a grandit. On voit des publics de plus en plus larges dans les salles de concerts. Néanmoins, nous venons de petits lieux et même si nous nous sommes toujours arrangés pour faire les petites salles en début de tournée, nous faisions aussi les grosses salles et nous trouvions qu’en quantité nous faisions plus de grosses que de petites salles. En fait il s’est passé un truc l’année dernière en Allemagne. Nous jouions dans des clubs sur Berlin, Munich et des petites villes également et nous avons pris un plaisir énorme à rejouer à quatre car c’est vrai que depuis ces dernières années, nous tournons beaucoup avec des musiciens additionnels, avec des gros décors, des grosses mises en scène et nous nous sommes dit que c’était super de toujours avoir cette envie de rejouer à quatre. Nous voulions faire quelque chose de très simple et le public apprécie. D’autant plus que c’était un public nouveau puisque c’était le public allemand qui nous connait depuis très peu de temps.

 

Exprimez-vous un besoin de renouer les liens avec votre public des premiers jours ? Une sorte de retour aux sources ?

Il y a toujours un lien avec le public mais ce n’est pas le même public qui aime aller dans des grosses salles de concert. Quoi que, je vais peut-être dire une bêtise car il y a des gens qui apprécient autant nous voir dans des grandes salles que dans des petites, car ils aiment ce côté festif plein d’énergie. C’est un retour aux sources. Finalement Tryo c’est de la chanson. Il y a du spectacle aussi mais à la base ce sont des chansons écrites avec quelques accords, des voix et des percussions. C’est un retour à quelque chose de très pur, de simple et d’originel.

 

Pourquoi avoir choisi d’épurer au maximum l’instrumental ?

Est-ce vraiment un choix ? Il y a peu de solistes dans le groupe, il n’y a que moi qui fait des solos ou Daniel aux percussions et Christophe et Guizmo utilisent plus un instrument d’accompagnement et ont des connaissances limitées en terme de guitare. Je développe plus le côté arrangé de la guitare puisque je vais partir dans des improvisations, des solos ou des harmonies un peu spéciales à la guitare. Pour simplifier, Tryo ce n’est pas un groupe de virtuoses, nous ne sommes pas dans la démonstration musicale. Encore une fois, nous sommes dans le désir de chanter. Finalement le choix d’épurer n’est pas un choix, c’est une conséquence du fait de vouloir revenir à quatre.

 

Avez-vous des projets de nouvel album après avoir réalisé cette tournée ?

Absolument, mais nous ne pouvons pas vraiment en parler. Il y a plusieurs choses, il y a différents désirs. Nous pouvons imaginer très fortement que l’année prochaine, pour nos vingt ans, il y ait l’envie de faire un nouvel album. C’est fort probable mais nous n’avons pas encore arrêté des dates de travail. Rien n’est fait mais cet album, qui verra probablement le jour en 2015, sera aussi à l’image de ce désir du retour à quelque chose de simple et d’épuré. Le but c’est que la chanson ne fonctionne, qu’avec une guitare et des voix, qu’elle puisse raconter. Nous n’avons pas de plan de carrière ni d’ambitions à long terme. Il est difficile de savoir de quoi nous aurons envie deux ou trois ans à l’avance. Comment savoir qui nous serons et de quoi aurons nous envie dans quelques années ? Nous n’avons pas cette prétention de dire où nous serons dans dix ans.

 

Julie Fiol

Le 15/03 à La Cigalière – Serignan (34), le 20/03 au Théâtre Georges Galli – Sanary Sur Mer (83), le 21/03 à l’Espace Nova – Velaux (13) et le 23/03 au Théâtre Le Rhone – Bourg Les Valence (26). 

www.tryo.com

Réservez vos places !

Laisser un commentaire