Nouvelle Vague

Le 12/03/2018 au Silo – Marseille (13).

#NVmagLiveReport

C’est avec la meilleure des thérapies de foule que débute le festival « Avec le temps » ce mardi soir dans cette salle atypique marseillaise. Le groupe pop, qui ne passe pas inaperçu avec ses « Hits sales », lance les premières notes folles et révoltées, le coup d’envoi d’une semaine prometteuse en terme de découverte musicale française. Des moues désabusées, quelques phrases acides, pas mal de sex-appeal et un naturel surprenant, Thérapie Taxi nous traîne (presque) malgré nous dans un monde au franc parlé subtil, ou pas, mais bien thérapeutique. Étrangement trash et juvénile, délicieux et heurtant, railleur et explosif pour une expérience qui ne laisse personne sur sa faim. Adélaïde pose sa voix « Mille fois trop bonne » sur des titres crus, assoiffés de liberté, les tabous s’étiolent et le public n’a qu’à bien se tenir. Dès les premiers titres, « Salope », « BB la nuit », l’appel à la tentation, au lâcher prise, aux péchés et à la luxure se fait sentir, et c’est diaboliquement grisant. Mais la promesse de la damnation éternelle ne fait fuir personne ce soir : tout le monde signe, et reprend en cœur « Ici, tout l’monde déraille ». Une hymne à la jeunesse en déboire, un cri ronflant de fougue et de laisser-aller, Thérapie Taxi comprend ses fans et se reflète parfaitement en eux. Rock provocateur et pop suave en perfusion, une dose de gros mots pour des sujets innocents mais tellement dans l’air du temps. La « Zouz » et les garçons électrisent la salle qui en redemande, la thérapie opère, le public est soufflé, essoufflé.

Enola Chagny

www.therapietaxi.com

Laisser un commentaire