Nouvelle Vague

THE WAILERS : Catch a Fire

ALBUM-DE-LEGENDE-catch-a-fire-the-wailers(Island Records)

Sortie le 13 avril 1973

1972 : les Wailers bloqués en Angleterre contactent Chris Blackwell qui va financer leur billet retour comme avance d’un futur album. Par son énergie créative, le groupe émerge déjà d’une foisonnante scène jamaïquaine qui invente pendant les 60’s une soul music syncopée. Les États Unis étaient alors la seule source de militance civique noire, ils vont en enrichir le propos d’un discours tiers-mondiste et panafricain. Chris est persuadé que la musique des Wailers possède un fond plus dur qu’une soul music plus sucrée, plus proche de l’esprit rock qui dévaste alors les références culturelles de la jeunesse. Il conseille à Marley de prendre pour référence les groupes rock plutôt que rester dans l’ombre comme d’autres stars des ghettos noirs.

Fin 72, les Wailers reviennent avec leurs chansons partiellement enregistrées. Blackwell convoque plusieurs musiciens rock parmi ceux qui comptent aux US pour donner à la musique des Wailers un son familier des ados américains. Lors des sessions qui sont censées boucler l’album, les stars américaines sont éblouies par la rythmique syncopée et les arrangements spécifiques du reggae et l’enregistrement vire vite en Masterclass. On peut penser que Blackwell a échoué et le voir comme un simple marchand dépassé par l’aura de l’artiste mais c’est sous-estimer l’importance du regard qu’il a su porter sur la musique des Wailers et sur l’avenir planétaire du reggae qu’il a imaginé avec Bob. « Catch a Fire » sera le premier véritable album des Wailers. Une merveille qui va saisir l’âme de millions de personnes dans le monde fixant la recette éclectique et toujours actuelle du reggae alternant amour, combat politique et mémoire historique. Cette aventure va aussi rayonner au-delà de l’oeuvre de Bob car cette rencontre musicale va marquer le devenir du rock qui va s’ouvrir sur le rythme et le monde.

Emmanuel Truchet

Laisser un commentaire