Nouvelle Vague

STÉPHANE : Les amants de l’oubli

(Lalouline éditions)

★★★☆☆

#NVmagAlbum

Stéphane a déjà eu l’occasion de prouver qu’il était capable de délivrer en solo un univers profond. Enfin seul ou presque, Agnès Davan (violon) et Quentin Fauré (violoncelle) n’étant pas anodins à la qualité de l’EP  » Les amants de l’oubli « . L’entrée en matière est délicate avec de fines notes pianotées. Les cordes n’arrivant qu’au bout d’une bonne poignée de secondes, le tout empreint de douceur mélancolique. La tristesse est en revanche indéniable sur  » L’issue « , où l’on croit déceler un compte à rebours. L’intensité y est puissante, au moins autant que le palpitant final de  » Vertige « . Pour s’apaiser, on aura d’ailleurs droit entre les deux à une petite  » Escale  » bienvenue. Traversant le quintet de pistes instrumentales, on se retrouve d’autant plus surpris quand survint la version chantée de  » L’issue « . Au cas où vous n’auriez pas été touchés par la première, les paroles sauront vous prendre aux tripes, à l’instar de l’intégralité du CD.

Anthony Rose

Laisser un commentaire