Nouvelle Vague

« SPECIAL MARSEILLE » RADIO GRENOUILLE

ZOOM - Radio Grenouille 2

Radio Grenouille se balade encore et toujours sur son nénuphar. Unique en son genre, la station qui soufflera ses 35 bougies cette année est une icône de la scène culturelle et musicale Marseillaise. Culture et musique, voilà justement les maitres mots d’une radio qui s’est construite progressivement une forte réputation.

« Tout est imaginé pour mettre en avant la musique, l’essence même de cet art, la musique de l’ombre méconnue du grand public ».
Un melting-pot artistique, voilà ce qui pourrait définir au mieux Radio Grenouille. Plus de 30 ans après sa création, elle s’est imposée sur les ondes par un contenu orienté unique en son genre privilégiant les créations et les performances d’hommes et femmes issus de tous horizons musicaux. Une programmation qui met de côté les plus célèbres noms de la scène française. Un choix éditorial qui peut surprendre n’est-ce pas ? Oui, je vous sens septique devant ce papier : connaitre du succès dans une industrie en crise sans en utiliser ses plus forts éléments ? Ce n’est pas une utopie et cela a même plutôt bien fonctionné ! Cette politique aura permis à la radio de faire naitre une identité rare sur les ondes provençales. Une identité qui est maintenant défendue bien au-delà des bouches du Rhône grâce au site web de la station qui permet d’écouter la diffusion n’importe où dans le monde.
Depuis 1981, Radio Grenouille ne cesse de diffuser les valeurs qui l’animent. La liberté, le partage, l’imagination, la création… Car à l’origine du projet, l’objectif n’était pas de construire une énième radio musicale qui enchaine les titres. Il fallait du fond, il fallait s’intéresser à la chose. Radio Grenouille cultive alors depuis sa naissance le goût de la diversité. Dans les genres musicaux, dans les émissions à l’antenne, dans les artistes mis à l’honneur, dans les projets auxquels elle pense… Tout est imaginé pour mettre en avant la musique, l’essence même de cet art, la musique de l’ombre méconnue du grand public. Le 88.8 des bouches du Rhône apparait alors comme un véritable puits de culture. Plus qu’une radio, l’onde est une source essentielle à la vie artistique régionale. Radio de l’actualité culturelle locale, Grenouille diffuse une programmation qui mélange les genres. Ainsi, sons trip-hop, hip-hop, house ou lounge s’associent tout au long de la journée. Une diversité que l’on retrouve chaque jour  à l’antenne grâce également à de nombreuses émissions en plateau. Une programmation qui traite de l’actualité culturelle et musicale mais aussi sociétale, politique et artistique. Débats et chroniques cadencent au quotidien une radio aux multiples facettes. Au total, c’est plus de 25 émissions parlées qui viennent compléter la grille musicale de la station. Une musique qui reste cependant le cœur de la radio puisqu’on y diffuse tout au long de la journée, de nombreux styles. Dans des émissions qui rythment les soirées ou dans des playlists qui vont explorer ses nouveaux territoires. Grenouille est donc fidèle à sa devise : « Radio & création ».
Imaginé par Richard Martin, Radio Grenouille est devenu un pilier de la création artistique. Structure associative et régionale, elle s’installe d’abord dans le théâtre Toursky, situé dans les quartiers nord de Marseille. La radio devient dès lors une plateforme de médiation culturelle. Offrant un nouvel espace d’expression aux artistes, elle permet en plus de diffuser leurs messages à des publics non connaisseurs. Radio Grenouille ne cesse alors d’enrichir son contenu malgré ses moyens limités. 1991, marquera une nouvelle étape dans l’histoire de la radio. C’est cette année qu’elle quitte son antre historique pour s’installer à la Friche de la belle de mai. Un déménagement qui affirmera encore pour la radio son rôle de vecteur d’information culturelle puisqu’elle s’installe dans une véritable base de la création artistique.

Thomas Bovyn

www.radiogrenouille.com

Laisser un commentaire