Nouvelle Vague

SPARKS : Hippopotamus

(BMG)

★★★☆☆

#NVmagAlbum

Quand le monde libre découvre en 74 les frères Mael (Ron Adolf & Russell Beau Gosse) avec “Kimono my house” et son tube imparable (« This Town… »), c’est déjà leur 3ème album, le groupe bosse depuis 71 et eux depuis 67. Pas des bleus donc, et il le faut pour produire une musique aussi bourrée de références. 23 albums au compteur, le petit dernier navigue dans les mêmes eaux : influences pop américaine mais aussi électronique européenne, beau et bizarre. Surtout, on est surpris par leur côté expérimental abordable. On dirait les premiers albums chantés d’Eno. C’est bourré d‘idées, d’arrangements, de mélodies. Et le mot qui résume l’affaire, déjà dégainé à l’époque est baroque, qui leur va si bien. Beatles + Roxy Music + Kraftwerk (et Leos Carax qui chante en bonus avant un musical commun à venir) ? Oui, il faut oser et les frangins qui ont traversé pas mal de déserts reviennent à leur meilleur niveau. Malgré une voix un peu frêle par moments, assurément leur meilleur depuis des lustres.

Jean-Jacques Massé

Laisser un commentaire