Nouvelle Vague
Martin

Ils sont quatre garçons dans le vent ! Ils ne sont pas de Liverpool mais plutôt de la région toulonnaise. Maxime, Franck, Sébastien et Martin ont créé SoundBirth, qui développe des applications gratuites sur smartphone pour les musiciens ! A l’heure du tout payant, ils ont fait le pari du tout gratuit ! Et ça marche ! Rencontre avec Martin, le web-designer, afin d’en savoir plus sur SoundBirth.

 

Pouvez-vous revenir sur la création de SoundBirth ?

Martin Henriot : Maxime Marmoz et moi sommes musiciens
professionnels et nous jouions dans un groupe de pop/rock depuis quelques années qui nous a amené sur de nombreuses scènes en France et à l’international, et avons connu toutes les étapes de développement d’un groupe : répétitions, concerts, enregistrements, promotion, comm’, etc…
Les réseaux sociaux devenant de plus en plus saturés et impraticables, l’expérience avec les attachés de presse n’ayant pas été concluante (d’autant qu’elle avait coûté cher), nous avons pensé à un moyen de communication qui permette aux artistes de rentrer en lien direct avec leurs fans sans que ça ne les ruine. Un nouvel outil, international et prêt à chambouler la hiérarchie. SoundBirth est donc née ainsi.

Expliquez-moi comment ça marche alors !

Nous avons imaginé une application unique pour chaque artiste, téléchargeable sur smartphones iOS et Android qui nous semblaient l’outil idéal pour les dizaines de fonctions qu’ils possèdent. Les possibilités sont très nombreuses et désormais un artiste peut toucher son audience sans intermédiaire avec un système de notifications programmables ! De plus les fans peuvent s’inscrire à la newsletter de l’artiste, lire ses paroles, acheter son merchandising et bien plus encore.

De qui se compose SoundBirth?

Franck Artero est ingénieur en informatique, Sébastien Garriga est graphiste, et Maxime et moi-même nous focalisons respectivement sur la stratégie/développement et le Web design. On est avant tout musiciens professionnels et ingénieur du son au SoundBirth Studio. Enfin nous avons récemment engagé Louis Duboscq, développeur android.

Vous faites des applications destinées aux musiciens c’est bien ça ?

En effet, nous travaillons principalement pour les artistes, peu importe le style de musique ou leur nationalité, les festivals et même salles de concerts !

 

Est-ce que vous pouvez me citer des artistes qui ont fait appel à vous ?

Par exemple nous avons fait les applications de Chinese Man, Deluxe, mais aussi celle du MIDI Festival ou encore l’Opéra de Toulon.

Pour vous, un artiste peut donc se passer de maison de disques pour communiquer avec son public ?

Exactement ! Le service que nous proposons est justement là pour supprimer tout intermédiaire et proposer directement aux artistes un service performant, moderne et novateur de communication. Le monde musical change et, pour la première fois, le public peut avoir accès à l’univers de l’artiste en un clic. On lance l’application sur son smartphone et tout y est : les news, l’écoute en streaming, la discographie, les dates de tournée avec géolocalisation, les vidéos/photos, le shop, la possibilité de publier un titre en exclusivité, le crowdfunding, les paroles, etc…

Avez-vous des idées de développement ultérieur ?

Une mise à jour majeure des applications vient d’être réalisée avec beaucoup de nouvelles fonctions. L’artiste peut désormais entièrement gérer son application depuis son interface, intégrée au cœur même de l’app.
Nous sommes à la veille d’une nouvelle ère en termes de modèle économique. Nous avons développé un système d’abonnement mensuel qui permet de garantir à l’artiste un revenu régulier mais octroyé par ses fans. Ces derniers ont alors accès à une zone exclusive. Nous croyons qu’il s’agit d’une solution qui viendrait remplacer les revenus mécanographiques, secteur échoué depuis bien longtemps. Et bien sûr nous reversons 100% de ces revenus à l’artiste.

Rémi Cavailles

www.sound-birth.com/app/fr/

 

Laisser un commentaire