Nouvelle Vague

Sly Johnson / Robin McKelle

robin band

#NVmagLiveReport
Le 17/05/18 au forum Nice Nord (06)

Surprenante première partie pour cette dernière soirée de la saison de Nice Jazz Festival Sessions. Le chanteur Sly Johnson, seul sur scène avec un micro et ses petites machines, loopers, samplers… Une belle performance de rythm’n’flow. Du groove, funky cabaret, soul mâtiné de jazz et rehaussé de bel humour. Très belle voix. Pas mal d’impro, de reprises, il finit son set avec un étonnant « Boléro » de Ravel et surtout une superbe version du « River Man » de Nick Drake du soul folk de toute beauté. La salle était parfaitement chauffée pour accueillir une habituée des scènes niçoises, Robin McKelle, avec son nouveau groupe new-yorkais. Le répertoire de cette soirée est basé sur son nouvel album « Melodic Canvas ». Plus jazz pour certains, il reste empreint de beaux parfums de la soul qui colle si bien à sa voix. Elle présente chaque morceau dans un français presque fluent. De « Simple man » dédié aux migrants de tous pays aux interrogations mystiques de « Do you Believe« . Sly Johnson les rejoint sur scène pour le « What’s Goin’ On » de Marvin Gaye. Quelques autres belles reprises suivront, « Il est mort le soleil » popularisé par Nicoletta… et Ray Charles, qu’elle chante en français en s’accompagnant au piano. Beaucoup d’émotion aussi quand elle entonne le « Back To Black » de la regrettée Amy Whinehouse. Du gospel énergique pour finir cette belle soirée, « Swing Low, Sweet Chariot« . On notera l’excellence des musiciens qui l’accompagnent ( Mike King, claviers; Matt Marantz, saxophone; Rashaan Carter, Basse et Kush Abadey, Batterie) tout en regrettant tout de même (pour le blues) l’absence d’un guitariste sur cette tournée. Le Nice Jazz Festival nous attends désormais mais souhaitons que l’équipe nous prépare pour la rentrée une aussi copieuse et savoureuse programmation.

Jacques Lerognon

Sly Johnson
sly johnson

Robin McKelle
robin

Robin & Mike King
robin mike

Raashan Carter
rashaan carter

Matt Mazantz
Matt Marantz 2

Laisser un commentaire