Nouvelle Vague
ZOOM-Seconde-Nature

Seconde Nature est née en 2008. Il s’agit à la base d’une fusion de deux associations aixoises : Bionic qui organisait des concerts électro et Terre Active, plus tournée vers l’exposition d’arts numériques. Partageant les mêmes points de vue sur les arts numériques, l’union des deux associations se fit plutôt naturellement et donna naissance à Seconde Nature. Une subtile fusion entre arts, nouvelles technologies et musique.

 

C’est grâce à la ville d’Aix-en-Provence que la structure a pu se déployer et se faire connaître dans toute la région PACA. En effet, l’association s’est vu accordée la possibilité d’occuper un lieu de 400 mètres carrés pour vivre cette aventure. Concerts de musique électronique, expositions artistiques, lieu de rencontre, etc. Seconde Nature est un réel acteur de médiation culturelle dans notre région. En total accord avec notre époque contemporaine et numérique, l’alliance prône les arts numériques, cette nouvelle pratique artistique qui consiste à lier arts et nouvelles technologies. Les arts numériques mettent à disposition divers et efficaces outils de création aux artistes et permettent également d’établir une réelle interactivité entre l’individu et l’oeuvre. L’artiste se sent plus libre de s’exprimer et de faire passer un message. Le public est donc très varié chez Seconde Nature.

Qu’il s’agisse de la provenance ou de l’âge. Aix-en-Provence étant par définition une vraie ville étudiante, l’organisation rencontre un public plutôt jeune lors de ses soirées électro, mais aussi très varié lors de ses expositions artistiques. On y rencontre également des personnes provenant de divers endroits autour de la région : Marseille, Toulon, Montpellier, Avignon, etc. Autant au niveau du public que de la collaboration artistique. Vous l’avez compris, c’est un endroit qui bouge. En 2013, l’association proposait approximativement six expositions sur l’année ainsi qu’une cinquantaine de concerts électroniques.

Mais le projet phare de Seconde Nature en 2013 était la relance de leur festival «Chroniques de Mondes Possibles». Un festival qui a su se renouveler avec des performances artistiques, des expositions, des concerts, des rencontres avec des artistes, etc. La réapparition de ce festival a réellement su apporter plus de mouvement et de collaborations artistiques à l’association.

Et en terme de collaboration, Seconde Nature sait s’entourer de talents solides. Récemment, c’est Etienne Rey qui était à l’honneur lors d’une exposition consacrée aux arts numériques. Associé à l’alliance aixoise depuis 2010, Etienne Ray est un artiste tout ce qu’il y’a de plus contemporain et moderne. Son dernier projet en date, «Tropique», consiste à sculpter la lumière dans un espace vide et qui se remplit de d’ondes sonores et lumineuses. C’est un projet mettant en avant le lien entre l’espace, le mouvement, le son et les lumières. A la suite de cette fructueuse collaboration, Etienne Rey a pu se renouveler dans divers endroits dans la région, ce qui fut très gratifiant pour l’association. Deuxième collaboration importante: Jeff Mills, pionnier de la musique techno en provenance directe de Detroit. Ce visionnaire en matière de musique électronique étant présent sur de nombreux évènements, il est devenu l’une des productions majeures de Seconde Nature.

Les objectifs de 2014? Une nouvelle édition du festival «Chroniques de Mondes Possibles» et continuer à faire de ce lieu un endroit de médiation culturelle où l’on se sent bien et où on prend plaisir à venir se cultiver.

 

Julie Fiol

www.secondenature.org

 

ZOOM-Seconde-Nature-02

Laisser un commentaire