Nouvelle Vague

RUFUS BELLEFLEUR : Temples, idols and broken bones

CD-rufus-bellefleur(L’autre distribution)

★★☆☆☆

Une invitation au voyage, tel Indiana Jones parcourant les sombres forêts à travers la planète, Rufus Bellefleur commence son nouvel album « Temples, idols and broken «  par une intro délirante de bruits de jungle. « Little China » emmène l’auditeur au pays du soleil levant au son de la voix de Rufus. Dans « Rocky Rocket », c’est l’Inde qui est mise à l’honneur avec le chant des femmes tel des sirènes. Ce mélange des genres et des cultures n’est-il pas sans vous rappeler Shaka Ponk ? Ce côté chant rappé et ces sons venus d’autres pays, donne un savant mélange et en font un album totalement déjanté. « Never Ask The Twins » vous emmène dans la Louisiane profonde au son du banjo, relevé par quelques notes de clavier de ci de là. Après, soit on aime, soit on n’aime pas, mais trop de complexité ne tue-t-elle pas toute musicalité ?

Céline Dehédin

Laisser un commentaire