Nouvelle Vague

ROLLING STONES : Blue and Lonesome

Print(Polydor)

★★☆☆☆

L’histoire raconte qu’en manque d’inspiration, Keith Richards aurait proposé de jouer « Blue and Lonesome » de Little Water en répétition, l’idée de faire un album consacré à la musique qui les faisait vibrer adolescent a fini par décoller. L’album, composé uniquement de reprises blues, est un véritable retour vers le passé, une rétrospective du Chicago des années 60 qui a nourri leur musique avec des artistes comme Buddy Johnson, Jimmy Reed et Magic Sam… L’harmonica de Mick Jagger, omniprésent, et ce dès « Just Your Fool », morceau d’ouverture de l’album, accompagne et souffle un vent de nostalgie à un ensemble qui ne parvient pas à décoller. Pourtant doté d’invités prestigieux comme Eric Clapton sur « Everybody Knows About My Good Thing » et « I Can’t Quit You Baby », l’album propose des titres gentillets et remplaçables, loin de « Aftermath » ou encore « Let It Bleed ». « Les vieux appellent ça le blues, pour moi c’est seulement de la bonne musique. » Eric Burdon (The Animals, War).

Julien Hattiger

#NVmagAlbum

Laisser un commentaire