Nouvelle Vague

RIDE THE CLOUDS/MELANIE DE BIASIO, le 25/11/16 au Forum Nice Nord – Nice (06)

ride-the-couds

Le groupe niçois Ride The Clouds ouvrait le concert. Un trio piano, une chanteuse harpiste et un saxophoniste soprano, en charge aussi de toute une série de machines et de boutons. Une musique assez planante, un piano hypnotique, un timbre de voix singulier. On entend hélas pas assez la harpe, ni le soprano, au profit de sons électro qui ne rajoutent finalement fort peu à leur musique. Un bassiste et un percussionniste « humains » leur rendraient bien mieux grâce.

Ambiance très feutrée, peu de lumière, un peu de fumée, Mélanie de Biaiso entame son set avec juste son guitariste que l’on distingue à peine, rejoint plus tard par le pianiste suivit un moment après du batteur. Premier titre, une longue pièce musicale de plus de trente minutes. Ils installent un climat, peu de notes, percussions minimalistes, arpèges de guitare à peine égrenés, quelques notes de flute et surtout la voix profonde, posée, de la chanteuse. Un look à la Louise Brooks, du grave qui évoque Marianne Faithfull, un phrasé qui fait penser à Margo Timmins (des Cowboy Junkies). Le premier morceau fini, Pascal Paulus pose sa six cordes pour rejoindre ses vieux synthés vintages dont il égrènera de superbes sons, comme effleurés alors que Dre Pallemaerts frappera sa batterie avec parfois plus de vigueur pendant encore une petite heure. Pascal Mohy assurant au piano des lignes mélodiques luminescentes. Soirée magique que certains, qui pensaient peut-être entendre du bebop, ont peu appréciés. Les autres sont repartis l’âme plus légère et le cœur réjoui. Pour ne pas casser trop vite l’ambiance, j’ai glissé un vieux CD de Tangerine Dream dans le lecteur sur le chemin du retour.

 

Jacques Lerognon

 

Laisser un commentaire