Nouvelle Vague

PROPHETIC SCOURGE

#NVmagZoom

Le groupe Prophetic Scourge vient de terminer son premier album intitulé « Calvary », à l’occasion, Robin nous présente l’entrée du groupe sur la scène du death metal, après avoir quitté son ancienne bande « Alshamath » il est de retour en tant que guitariste et nous livre les coulisses de la composition de l’album et de la tournée qui s’effectuera en automne.

Comment avez vous formé le groupe ?

On a formé le groupe en 2013, on était une bande de potes, on avait des projets musicaux semblables mais on était assez éloignés géographiquement, une partie du groupe est au Pays Basque mais aussi à Agen et Toulouse. Quand le groupe de Jon et Romain qui s’appelait « Scars On Murmansk » s’est arrêté, ils ont eu envie de continuer à faire du death metal et comme on se connaissaient bien, ils nous ont proposé de monter le groupe avec Josh et moi même, malgrés les conditions géographiques.

Quelles ont été les artistes qui vous ont influencé ?

On a chacun nos goûts, assez différents, que ce soit dans le métal ou dans la musique en général mais on a quelques groupes qui peuvent sortir du lot comme « Death », « Origin », « Beyond Creation » ou « Gojira », on a vraiment beaucoup d’influences dans le metal extrême. Nous sommes des amateurs de musique au sens large, on en écoute beaucoup et on essaye de faire notre sauce.

D’où vous est venu l’idée de faire de la musique ?

Je pense que c’est pareil pour tout le monde, on a baigné dans la musique dès la petite enfance, mes parents avait un groupe ils répétaient à la maison, Romain a aussi grandi avec la musique, mon petit frère, qui est le bassiste du groupe, a toujours suivi ce que les grands faisaient. On est donc née dedans et c’est tout naturellement qu’on s’est dirigé vers elle.

Comment vous est venu la passion du death metal ?

Elle est venue à l’adolescence. A la découverte de cette musique très puissante, très énergique, très profonde mais aussi ésotérique puisque les rimes sont caché derrière la distorsion, j’ai trouvé ce côté mystérieux intéressant à exploiter et une fois que je l’avais compris, je n’ai pas pu m’en défaire.

Que dénoncez vous de particulier dans vos morceaux ?

Josh, qui est au chant et qui est très fan de littérature anglaise et de roman d’heroic fantaisy, à créer un univers qui parle beaucoup de manipulation, de psychologie etc. Il y a un thème qui est « Corrupt Karmic Invigilators » qui veut dire, « les gardiens de la bonne foi », qui érige des lois, des doctrines pour mieux vivre, c’est donc basé sur la psychologie humaine.

Comment s’est déroulé la composition et l’enregistrement de votre 1er album ?

Très facilement en fait, on se voit pas souvent, on profite des sessions de répétitions pour être assez productif. On est tous prof de musique donc on a nos vacances scolaire en même temps ce qui nous donne des bonnes périodes de travail en commun. Donc pour l’album, on a composé la plupart des morceaux ensemble, la base des riffs sont soit composé par Romain soit par moi et les morceaux sont regroupés ensemble. Josh écrit les textes et compose tout le chant. On a pas mal bossé en répétition pour cet album là, l’enregistrement s’est bien passé, on a travaillé dans notre studio avec Xavier Bossart qui est un bon ami à nous. C’était une bonne expérience, il y a une bonne ambiance puisqu’on s’entend tous très bien. Actuellement on travail sur le deuxième album et on est énormément motivé pour continuer sur notre lancée.

Anthony François

www.facebook.com/propheticscourge

Laisser un commentaire