Nouvelle Vague

PETE DOHERTY, le 19/11/16 à l’Usine – Istres (13)

Concert de Peter Doherty à l'Usine à Istres

Difficile de rêver d’un meilleur endroit pour accueillir un concert de Pete Doherty : une salle aux pierres apparentes, qui sent le vécu et le partage. C’est le guitariste de Pete, Jack Jones, qui a assuré la première partie en solo, alternant chanson et poème avant d’être rejoint pour la dernière par les autres musiciens, en notamment leur régisseur, extraordinaire à la guitare. Courte pause et Pete Doherty arrive (c’est un point important à préciser, car il a parfois oublié de monter sur scène) pour un superbe « I Don’t Love Anyone », puis « Last of The English »… Toujours lui-même, généreux avec le public ; s’il le pouvait, il plongerait dans la fosse. On peut le trouver décadent, on peut aussi l’aimer et adorer ses chansons, son timbre de voix, son refus du conventionnel, son « Fuck Forever ». A une époque où tout se normalise, où la communication prend le pas sur les valeurs humaines, cela fait du bien de retrouver l’esprit des Clashs. En tout cas, merci à l’équipe de l’Usine pour cette programmation non conventionnelle. Pour rappel, le 3 décembre, le groupe finlandais Steve ’N’ Seagulls va mettre le feu avant de terminer l’année avec Moonspell (bien entendu, la programmation du début 2017 est déjà en ligne avec Electro Deluxe dès le 14 janvier).

Jean-Luc Thibault

#NVmagLiveReport

1 Commentaire

  1. Jean Paul Rouves 5 décembre 2016 à 13 h 34 min

    Le concert n’etait pas horrible mais pas parfait, le morceau d’ouverture était « up the bracket » https://youtu.be/tU8y74Hf7ms
    L’article fait l’impasse sur le fait que ce concert a été étrange du début à la fin et que notre ami Peter ne finissait pas ses morceaux… Préférant faire du javelot avec sa guitare, ou des larsens avec le beta 57 ou la basse…

Laisser un commentaire